false

La Suisse à pied

Galerie de photos

A la marche à

Aesch
ViaJura
ViaJura
Etape 2, Aesch (BL)–Laufen
Tout montrer
ViaJura
ViaJura
Etape 1, Basel–Aesch (BL)
Tout montrer
ViaSurprise
ViaSurprise
Etape 6, Mariastein–Dornach
Tout montrer

A vélo à

Aesch
Basel–Franches-Montagnes
Basel–Franches-Montagnes
Etape 1, Basel–Delémont
Tout montrer
Dreiland-Radweg
Dreiland-Radweg
Etape 1, Liestal–Rodersdorf
Tout montrer
Passwang–Oberaargau
Passwang–Oberaargau
Etape 1, Dornach–Balsthal
Tout montrer

A VTT à

Aesch
Jura Bike
Bike Trail Arlesheim
Aesch (BL)
Aesch

Aesch

Aesch (BL) se situe près du fleuve de la Birs, entre les plissements (Blauen) et le plateau du Jura (Gempen). Ce village bâlois est surtout connu pour ses ruines de châteaux, mais possède aussi, avec 19 ha, les plus grands vignobles de la région bâloise.
Avec Dornach, Reinach, Arlesheim et Münchenstein, Aesch fait partie d’une bande d’habitations presque continue le long de la Birs. En 1793, Aesch appartint durant peu de temps au «département du Mont-Terrible» et ses habitants étaient citoyens français. En 1815, après le Congrès de Vienne, Aesch revint définitivement à la Confédération suisse.

Aesch est surtout connu pour ses diverses ruines de châteaux: sur le Münchsberg (maigres restes d’un vaste château avec plusieurs édifices en forme de tour et un grand mur d'enceinte), le Schalberg (une imposante tour ronde y est partiellement conservée), l’Engenstein (rares restes de mur) et le Frohburg (également nommé Tschöpperli, restes importants d’un château représentatif de la riche noblesse urbaine). Les châteaux tombèrent en ruine pour différentes raisons, dont le grand tremblement de terre de Bâle en 1356.

Le château d’Angenstein, dans la commune voisine de Duggingen, est nettement mieux conservé. Encore habité aujourd’hui, ce château s’élève sur un éperon rocheux du plateau de Gempen (plateau du Jura), au-dessus d’une étroite cluse de la Birs, tandis que le Blauen (plissements du Jura) se trouve de l’autre côté de la Birs.

Le musée local «Heimatmuseum Aesch» abrite entre autres la collection ethnographique du pionnier de la médecine naturelle Dr h. c. Alfred Vogel. Le musée se trouve dans une ferme de 400 ans, la «Kesslerhaus», en face de l’actuelle administration communale dans le château d’Aesch. Un dolmen néolithique, contenant les dépouilles mortelles de 47 personnes, ainsi que l’église catholique construite vers 1820, avec de beaux vitraux et fresques, constituent des attractions supplémentaires d'Aesch.

Aesch possède plusieurs chemins à thème, dont un sentier des châteaux «Burgengratweg», un sentier naturel, un chemin de randonnée longue-distance ainsi que des chemins le long de la Birs et du Klusbach. De plus, Aesch est idéal comme point de départ (gare CFF et terminus du tramway) pour une courte randonnée jusqu’au village de pèlerinage de Mariastein (SO). Après Einsiedeln, Mariastein est le deuxième plus important village de pèlerinage de Suisse.

Highlights

  • Ruines de châteaux – Plusieurs châteaux détruits sans doute par le grand tremblement de terre de Bâle en 1356 se trouvent autour d’Aesch.
  • Château d’Angenstein à Duggingen – Château encore habité de nos jours situé dans une étroite cluse, où, en plus du fleuve, la route et le train se fraient un passage, ce dernier dans un court tunnel sous le château.
  • Desserte par les transports publics - Aesch est le terminus des tramways jaune-rouge de la société de transport bâloise BLT et possède également une station sur la ligne des CFF traversant la vallée du Laufental.
Aesch (BL) se situe près du fleuve de la Birs, entre les plissements (Blauen) et le plateau du Jura (Gempen). Ce village bâlois est surtout connu pour ses ruines de châteaux, mais possède aussi, avec 19 ha, les plus grands vignobles de la région bâloise.
Avec Dornach, Reinach, Arlesheim et Münchenstein, Aesch fait partie d’une bande d’habitations presque continue le long de la Birs. En 1793, Aesch appartint durant peu de temps au «département du Mont-Terrible» et ses habitants étaient citoyens français. En 1815, après le Congrès de Vienne, Aesch revint définitivement à la Confédération suisse.

Aesch est surtout connu pour ses diverses ruines de châteaux: sur le Münchsberg (maigres restes d’un vaste château avec plusieurs édifices en forme de tour et un grand mur d'enceinte), le Schalberg (une imposante tour ronde y est partiellement conservée), l’Engenstein (rares restes de mur) et le Frohburg (également nommé Tschöpperli, restes importants d’un château représentatif de la riche noblesse urbaine). Les châteaux tombèrent en ruine pour différentes raisons, dont le grand tremblement de terre de Bâle en 1356.

Le château d’Angenstein, dans la commune voisine de Duggingen, est nettement mieux conservé. Encore habité aujourd’hui, ce château s’élève sur un éperon rocheux du plateau de Gempen (plateau du Jura), au-dessus d’une étroite cluse de la Birs, tandis que le Blauen (plissements du Jura) se trouve de l’autre côté de la Birs.

Le musée local «Heimatmuseum Aesch» abrite entre autres la collection ethnographique du pionnier de la médecine naturelle Dr h. c. Alfred Vogel. Le musée se trouve dans une ferme de 400 ans, la «Kesslerhaus», en face de l’actuelle administration communale dans le château d’Aesch. Un dolmen néolithique, contenant les dépouilles mortelles de 47 personnes, ainsi que l’église catholique construite vers 1820, avec de beaux vitraux et fresques, constituent des attractions supplémentaires d'Aesch.

Aesch possède plusieurs chemins à thème, dont un sentier des châteaux «Burgengratweg», un sentier naturel, un chemin de randonnée longue-distance ainsi que des chemins le long de la Birs et du Klusbach. De plus, Aesch est idéal comme point de départ (gare CFF et terminus du tramway) pour une courte randonnée jusqu’au village de pèlerinage de Mariastein (SO). Après Einsiedeln, Mariastein est le deuxième plus important village de pèlerinage de Suisse.

Highlights

  • Ruines de châteaux – Plusieurs châteaux détruits sans doute par le grand tremblement de terre de Bâle en 1356 se trouvent autour d’Aesch.
  • Château d’Angenstein à Duggingen – Château encore habité de nos jours situé dans une étroite cluse, où, en plus du fleuve, la route et le train se fraient un passage, ce dernier dans un court tunnel sous le château.
  • Desserte par les transports publics - Aesch est le terminus des tramways jaune-rouge de la société de transport bâloise BLT et possède également une station sur la ligne des CFF traversant la vallée du Laufental.

Aller et retour Aesch

Adresse

Baselland Tourismus
Altmarktstrasse 96
4410 Liestal
Tel. +41 (0)61 927 65 44
info@baselland-tourismus.ch
www.baselland-tourismus.ch

Services

Hébergements

Gasthaus zur Sonne
Gasthaus zur Sonne
Aesch
Gasthof Mühle
Gasthof Mühle
Aesch
Tout montrer

A la marche à

Aesch
ViaJura
ViaJura
Etape 2, Aesch (BL)–Laufen
Tout montrer
ViaJura
ViaJura
Etape 1, Basel–Aesch (BL)
Tout montrer
ViaSurprise
ViaSurprise
Etape 6, Mariastein–Dornach
Tout montrer

A vélo à

Aesch
Basel–Franches-Montagnes
Basel–Franches-Montagnes
Etape 1, Basel–Delémont
Tout montrer
Dreiland-Radweg
Dreiland-Radweg
Etape 1, Liestal–Rodersdorf
Tout montrer
Passwang–Oberaargau
Passwang–Oberaargau
Etape 1, Dornach–Balsthal
Tout montrer

A VTT à

Aesch
Jura Bike
Bike Trail Arlesheim