La Suisse à VTT

Galerie de photos

Randonner dans les environs

ViaJura
ViaJura
Etape 2, Aesch (BL)–Laufen
Tout montrer
ViaSurprise
ViaSurprise
Etape 4, Beinwil–Zwingen
Tout montrer

A vélo dans les environs

Basel–Franches-Montagnes
Basel–Franches-Montagnes
Etape 1, Basel–Delémont
Tout montrer
Dreiland-Radweg
Dreiland-Radweg
Etape 1, Liestal–Rodersdorf
Tout montrer
Chirsi-Route
Chirsi-Route
Itinéraire 111, Liestal–Laufen
Tout montrer

A VTT dans les environs

Jura Bike
Grellingen
Formalités douanières au «Glögglifels»

Formalités douanières au «Glögglifels»

Datant probablement du Moyen Age, le chemin de Delémont à Bâle reliait Nenzlingen à Pfeffingen en passant par le «Glögglifels». Ce passage réalisé avec beaucoup d’efforts en contrebas de l’Eggfluh est unique dans la région.
Le chemin au Glögglifels a sans doute été construit en relation avec la proximité ou une extension du château de Pfeffingen. La voie carrossable fut également pourvue d’ornières creusées dans la pierre pour éviter des sorties de route intempestives dans la pente.

Il existe deux passages à usages différents. L’un, plus large, était réservé aux chariots, l’autre, plus étroit et équipé de marches, était utilisé par les piétons.

Sur le versant nord de la roche, les armoiries de Berne et de Bâle, séparées par une rainure verticale marquent l’ancienne frontière cantonale. Sur le versant sud, le visage fantomatique et l’inscription figurant sur la pierre faisaient accélérer le pas des voyageurs.

Ce chemin permettait de contourner la douane sur la Birse. C’est pourquoi les deux passages étaient fermés par des portes ancrées latéralement dans les rainures taillées dans la roche. Pour obtenir le passage, il fallait agiter la cloche suspendue au rocher. Cette sonnerie servait à appeler le gardien. La cloche aurait apparemment donné son nom à la roche – «Glögglifels».
Datant probablement du Moyen Age, le chemin de Delémont à Bâle reliait Nenzlingen à Pfeffingen en passant par le «Glögglifels». Ce passage réalisé avec beaucoup d’efforts en contrebas de l’Eggfluh est unique dans la région.
Le chemin au Glögglifels a sans doute été construit en relation avec la proximité ou une extension du château de Pfeffingen. La voie carrossable fut également pourvue d’ornières creusées dans la pierre pour éviter des sorties de route intempestives dans la pente.

Il existe deux passages à usages différents. L’un, plus large, était réservé aux chariots, l’autre, plus étroit et équipé de marches, était utilisé par les piétons.

Sur le versant nord de la roche, les armoiries de Berne et de Bâle, séparées par une rainure verticale marquent l’ancienne frontière cantonale. Sur le versant sud, le visage fantomatique et l’inscription figurant sur la pierre faisaient accélérer le pas des voyageurs.

Ce chemin permettait de contourner la douane sur la Birse. C’est pourquoi les deux passages étaient fermés par des portes ancrées latéralement dans les rainures taillées dans la roche. Pour obtenir le passage, il fallait agiter la cloche suspendue au rocher. Cette sonnerie servait à appeler le gardien. La cloche aurait apparemment donné son nom à la roche – «Glögglifels».

Formalités douanières au «Glögglifels»

Adresse

Bundesinventar der historischen Verkehrswege der Schweiz (IVS)
www.ivs.admin.ch

Services

Randonner dans les environs

ViaJura
ViaJura
Etape 2, Aesch (BL)–Laufen
Tout montrer
ViaSurprise
ViaSurprise
Etape 4, Beinwil–Zwingen
Tout montrer

A vélo dans les environs

Basel–Franches-Montagnes
Basel–Franches-Montagnes
Etape 1, Basel–Delémont
Tout montrer
Dreiland-Radweg
Dreiland-Radweg
Etape 1, Liestal–Rodersdorf
Tout montrer
Chirsi-Route
Chirsi-Route
Itinéraire 111, Liestal–Laufen
Tout montrer

A VTT dans les environs

Jura Bike