La Suisse à VTT

Galerie de photos

Randonner dans les environs

Chemin des cols alpins
Chemin des cols alpins
Etape 21, Grächen–Gruben
Tout montrer

A VTT dans les environs

Valais Alpine Bike
Valais Alpine Bike
Visp-Zermatt Bike
Kalpetran Enduro
Mattsand Enduro
Grächen Loop
St. Niklaus
Augstbordpass – Baignade en eau glacée

Augstbordpass – Baignade en eau glacée

Les randonneurs, qui franchissent aujourd’hui l’Augstbordpass pour se rendre de St. Niklaus dans la vallée du Turtmanntal, se trouveront à l'écart des flux humains. S’il était possible de replonger quelques siècles en arrière, on pourrait rencontrer des curistes et des colonnes de mulets.
Par le passé, le rôle de l’Augstbordpass a souvent été influencé par les conditions météorologiques: En tant que voie de communication régionale entre le Valais central et l’Italie ainsi qu’en interaction avec le Theodulpass, il connaissait un trafic intense lors des phases de dégradation climatique et une baisse de fréquentation lorsque les cols plus élevés étaient préférés dans une phase climatique favorable.

Néanmoins, la découverte et l'exploitation de la source minérale «Goldbrunnji» dans la petite vallée d’Augstbordtälli entre le 16ème et 18ème siècle permirent également d’attirer de nombreux visiteurs. Le pharmacien Kaspar Ambüel fait le récit suivant: «La source accueille des gens atteints de diverses maladies. Ils y lavent leur corps et leurs membres à l’eau glacée, et stupides, comme ils sont, ils en boivent jusqu’à en avoir la tête alourdie».

Du point de vue de la technique de construction, il faut notamment mentionner le tronçon entre St.-Niklaus et la vallée de l’Augstbordtal. La montée vers Jungu se fait pour l’essentiel sur un chemin en pente doté d’un mur de soutènement en amont et d’un pavage partiel. Les petits oratoires édifiés au bord du chemin constituent une particularité de cette voie.

Au-dessus de la limite de la forêt, le chemin présente un aspect remarquable: Le tronçon situé au sud et au nord de la Krete von Twära impressionne par ses pavages, ses marches, ses murs et ses remblais qui s'intègrent dans une nature active avec des coulées de blocs et des phénomènes d'érosion. Une grande partie du chemin a été réalisée dans les années 1930 pour le reboisement et la mise en œuvre de mesures de protection anti-avalanches.
Les randonneurs, qui franchissent aujourd’hui l’Augstbordpass pour se rendre de St. Niklaus dans la vallée du Turtmanntal, se trouveront à l'écart des flux humains. S’il était possible de replonger quelques siècles en arrière, on pourrait rencontrer des curistes et des colonnes de mulets.
Par le passé, le rôle de l’Augstbordpass a souvent été influencé par les conditions météorologiques: En tant que voie de communication régionale entre le Valais central et l’Italie ainsi qu’en interaction avec le Theodulpass, il connaissait un trafic intense lors des phases de dégradation climatique et une baisse de fréquentation lorsque les cols plus élevés étaient préférés dans une phase climatique favorable.

Néanmoins, la découverte et l'exploitation de la source minérale «Goldbrunnji» dans la petite vallée d’Augstbordtälli entre le 16ème et 18ème siècle permirent également d’attirer de nombreux visiteurs. Le pharmacien Kaspar Ambüel fait le récit suivant: «La source accueille des gens atteints de diverses maladies. Ils y lavent leur corps et leurs membres à l’eau glacée, et stupides, comme ils sont, ils en boivent jusqu’à en avoir la tête alourdie».

Du point de vue de la technique de construction, il faut notamment mentionner le tronçon entre St.-Niklaus et la vallée de l’Augstbordtal. La montée vers Jungu se fait pour l’essentiel sur un chemin en pente doté d’un mur de soutènement en amont et d’un pavage partiel. Les petits oratoires édifiés au bord du chemin constituent une particularité de cette voie.

Au-dessus de la limite de la forêt, le chemin présente un aspect remarquable: Le tronçon situé au sud et au nord de la Krete von Twära impressionne par ses pavages, ses marches, ses murs et ses remblais qui s'intègrent dans une nature active avec des coulées de blocs et des phénomènes d'érosion. Une grande partie du chemin a été réalisée dans les années 1930 pour le reboisement et la mise en œuvre de mesures de protection anti-avalanches.

Augstbordpass – Baignade en eau glacée

Adresse

Bundesinventar der historischen Verkehrswege der Schweiz (IVS)
www.ivs.admin.ch

Services

Hébergements

Bordierhütte SAC
Bordierhütte SAC
St. Niklaus
Topalihütte SAC
Topalihütte SAC
St. Niklaus VS
Tout montrer

Randonner dans les environs

Chemin des cols alpins
Chemin des cols alpins
Etape 21, Grächen–Gruben
Tout montrer

A VTT dans les environs

Valais Alpine Bike
Valais Alpine Bike
Visp-Zermatt Bike
Kalpetran Enduro
Mattsand Enduro
Grächen Loop