La Suisse à vélo

Galerie de photos

Randonner dans les environs

Grenzpfad Napfbergland
Grenzpfad Napfbergland
Etape 1, Langenthal–Huttwil
Tout montrer

A vélo dans les environs

Mittelländer Hügelroute
Mittelländer Hügelroute
Etape 2, Langenthal–Sursee
Tout montrer
Passwang–Oberaargau
Passwang–Oberaargau
Etape 2, Balsthal–Huttwil
Tout montrer
Route de l'ancien régime bernois
Route de l'ancien régime bernois
Etape 3, Burgdorf (Kirchberg)–Zofingen (Oftringen)
Tout montrer
Pfaffnau
Le monastère de Saint-Urbain

Le monastère de Saint-Urbain

Le site du monastère date de 1194. L'abbaye est un édifice d'importance nationale, impressionnant témoin de l'architecture et de la culture baroque et cister-cienne au XVIIIe siècle. Les stalles de l’église jouissent d'une reconnaissance internationale.
L'abbaye cistercienne de Saint-Urbain a été fondée en 1194 par des moines de l'abbaye de Lucelle en Alsace, avec l'appui de familles de barons de Haute-Argovie. L'abbaye s'est affirmée au cours de son histoire comme le centre religieux et spirituel, territorial et économique de cette région frontière, entre les cantons de Berne, Soleure, Argovie et Lucerne.

Les édifices médiévaux, malgré de multiples rénovations et agrandissements, ne répondant plus aux besoins des moines, ceux-ci prièrent l'architecte du Vorarlberg, Franz Beer, de construire un tout nouveau monastère, au cours de la première moitié du XVIIIe siècle. Il est aujourd'hui un des exemples les plus saisissants de l'architecture et de la culture baroque et cistercienne en Suisse.

La vie monacale prit fin en 1848 d'une manière inattendue: afin d'honorer la dette de guerre du Sonderbund, le canton de Lucerne ordonna la suppression du monastère. Après avoir connu de multiples fonctions, la majeure partie des anciens bâtiments est aujourd'hui affectée à des buts culturels et peut être visitée (visites guidées).
Le site du monastère date de 1194. L'abbaye est un édifice d'importance nationale, impressionnant témoin de l'architecture et de la culture baroque et cister-cienne au XVIIIe siècle. Les stalles de l’église jouissent d'une reconnaissance internationale.
L'abbaye cistercienne de Saint-Urbain a été fondée en 1194 par des moines de l'abbaye de Lucelle en Alsace, avec l'appui de familles de barons de Haute-Argovie. L'abbaye s'est affirmée au cours de son histoire comme le centre religieux et spirituel, territorial et économique de cette région frontière, entre les cantons de Berne, Soleure, Argovie et Lucerne.

Les édifices médiévaux, malgré de multiples rénovations et agrandissements, ne répondant plus aux besoins des moines, ceux-ci prièrent l'architecte du Vorarlberg, Franz Beer, de construire un tout nouveau monastère, au cours de la première moitié du XVIIIe siècle. Il est aujourd'hui un des exemples les plus saisissants de l'architecture et de la culture baroque et cistercienne en Suisse.

La vie monacale prit fin en 1848 d'une manière inattendue: afin d'honorer la dette de guerre du Sonderbund, le canton de Lucerne ordonna la suppression du monastère. Après avoir connu de multiples fonctions, la majeure partie des anciens bâtiments est aujourd'hui affectée à des buts culturels et peut être visitée (visites guidées).

Le monastère de Saint-Urbain

Adresse

Kloster St. Urban
Schafmattstrasse 1
4915 St. Urban
Tel. +14 (0)58 856 50 01
kloster@st-urban.ch
www.st-urban.ch

Services

Randonner dans les environs

Grenzpfad Napfbergland
Grenzpfad Napfbergland
Etape 1, Langenthal–Huttwil
Tout montrer

A vélo dans les environs

Mittelländer Hügelroute
Mittelländer Hügelroute
Etape 2, Langenthal–Sursee
Tout montrer
Passwang–Oberaargau
Passwang–Oberaargau
Etape 2, Balsthal–Huttwil
Tout montrer
Route de l'ancien régime bernois
Route de l'ancien régime bernois
Etape 3, Burgdorf (Kirchberg)–Zofingen (Oftringen)
Tout montrer