false

La Suisse à pied

Galerie de photos

A la marche à

Simplonpass
ViaStockalper
ViaStockalper
Etape 3, Simplon Dorf–Gondo
Tout montrer
ViaStockalper
ViaStockalper
Etape 2, Simplonpass–Simplon Dorf
Tout montrer
Simplon-Sirwoltusee-Weg
Simplon-Sirwoltusee-Weg
Itinéraire 194, Simplon, Engeloch–Sirwoltusee–Simplon, Egga
Tout montrer
Simplon
Simplonpass

Simplonpass

Le col du Simplon mène de Brigue dans le canton du Valais à Domodossola en Italie du Nord. Le plus souvent aussi ouvert en hiver, ce col est un point de départ prisé pour de nombreuses activités d’été et d’hiver et compte parmi les plus beaux passages transalpins.
Le Simplon a longtemps été emprunté avant tout par des contrebandiers et des mercenaires, car les gorges étroites du Gondo étaient considérées comme infranchissables, même par les architectes de l’époque romaine. Ce n’est que l’entrepreneur briguois Gaspard Jodoc Stockalper qui commença à utiliser au milieu du 17ème siècle le col du Simplon pour le transport du sel par bêtes de somme depuis la Méditerranée, ce qui lui valut une richesse incroyable. Le monumental palais Stockalper baroque à Brigue témoigne de cette époque.

Aujourd’hui, la route historique et culturelle de Stockalper, le chemin muletier du Simplon entièrement préservé, mène sur 35 km et en trois jours de Brigue à Gondo, en passant par le col du Simplon. Deux musées dédiés au paysage naturel et culturel du Simplon ont été installés dans l’auberge restaurée «Alter Gasthof» à Simplon-Village et dans l’ancienne caserne à l’entrée des gorges de Gondo.

Conscient de l’importance stratégique du col, Napoléon fit construire en 1801 la large Route impériale, la première route de col carrossable, ce qui représentait pour l'époque un bel exploit technique. Un peu plus de deux cents ans plus tard, en 1906, le tunnel ferroviaire du Simplon fut ouvert, qui avec ses 19 km était, il y a quelques années encore, le plus long tunnel du monde. Dans les années 70 et 80, la route du col du Simplon a été équipée d’un grand nombre de galeries de protection et de ponts pour faire face à l’hiver. Parmi les ouvrages les plus spectaculaires citons le pont du Ganter à 10 km de Brigue, le pont suisse ayant la plus grande portée. Sur le versant sud, la route traverse les gorges étroites de Gondo, bordées de parois de granit. Les villages de Simplon (1472 mètres d’altitude) et de Gondo (855 mètres d’altitude) respirent déjà un certain charme méridional. L’architecture avec les toits typiques recouverts de plaques de pierre rappelle celle des voisins italiens.

Sur la route du col, il est fortement recommandé de visiter les refuges massifs, notamment l’ancien hospice (13ème /17ème siècle) des chanoines de St-Bernard au col. Non loin de cette bâtisse se trouve un aigle en pierre haut de huit mètres qui a été érigé en mémoire de la Seconde Guerre mondiale. Le panorama sur la chaîne des Alpes bernoises avec le Bietschhorn et les versants glaciaires des sommets de quatre mille mètres du Fletschhorn et du Weissmies est époustouflant.

Le col est desservi par des cars postaux au départ de Brigue et d’Iselle (Italie). Il est un point de départ apprécié pour diverses activités de loisirs. Outre le réseau de chemins de randonnée bien aménagé, le site dispose de vias ferratas et de voies d’escalade (à Simplon-Village, Gondo et Gabi) ainsi que de nombreux circuits de VTT. Au village frontalier de Gondo, les visiteurs peuvent découvrir des mines d’or. La vallée de Zwischbergental, l’une des vallées suisses les plus reculées, s’oriente ici vers l’ouest, ses gorges peuvent faire l’objet d’une découverte en canyoning. La route du col ouverte toute l’année permet de parcourir à ski de nombreux sommets intéressants. Outre les sports traditionnels comme le ski de fond (piste de 5 km), le ski alpin (téléski à 2000/2200 mètres d’altitude), la randonnée hivernale et la marche en raquettes, le col invite aussi à tester des sports plus tendance, tels que le kite-surfing.

Highlights

  • Grande variété de paysages culturels et naturels intacts avec forêts de feuillus et de conifères, avec steppes arides et zones alluviales, prairies fauchées, hauts marais et écueils le long du chemin de Stockalper historique qui est très bien desservi grâce à 35 stations de car postal entre Brigue et Domodossola.
  • Musées naturels et culturels au palais Stockalper (Brigue), à Simplon-Village, au début et dans les gorges du Gondo, à Gondo et à Domodossola.
  • La palette de sports d’hiver comprend des tendances modernes comme le snow-kiting, l’escalade de glace, via ferrata, concours de waterslide, ainsi que des activités classiques (ski alpin, ski de fond, tours à ski et en raquettes).
Le col du Simplon mène de Brigue dans le canton du Valais à Domodossola en Italie du Nord. Le plus souvent aussi ouvert en hiver, ce col est un point de départ prisé pour de nombreuses activités d’été et d’hiver et compte parmi les plus beaux passages transalpins.
Le Simplon a longtemps été emprunté avant tout par des contrebandiers et des mercenaires, car les gorges étroites du Gondo étaient considérées comme infranchissables, même par les architectes de l’époque romaine. Ce n’est que l’entrepreneur briguois Gaspard Jodoc Stockalper qui commença à utiliser au milieu du 17ème siècle le col du Simplon pour le transport du sel par bêtes de somme depuis la Méditerranée, ce qui lui valut une richesse incroyable. Le monumental palais Stockalper baroque à Brigue témoigne de cette époque.

Aujourd’hui, la route historique et culturelle de Stockalper, le chemin muletier du Simplon entièrement préservé, mène sur 35 km et en trois jours de Brigue à Gondo, en passant par le col du Simplon. Deux musées dédiés au paysage naturel et culturel du Simplon ont été installés dans l’auberge restaurée «Alter Gasthof» à Simplon-Village et dans l’ancienne caserne à l’entrée des gorges de Gondo.

Conscient de l’importance stratégique du col, Napoléon fit construire en 1801 la large Route impériale, la première route de col carrossable, ce qui représentait pour l'époque un bel exploit technique. Un peu plus de deux cents ans plus tard, en 1906, le tunnel ferroviaire du Simplon fut ouvert, qui avec ses 19 km était, il y a quelques années encore, le plus long tunnel du monde. Dans les années 70 et 80, la route du col du Simplon a été équipée d’un grand nombre de galeries de protection et de ponts pour faire face à l’hiver. Parmi les ouvrages les plus spectaculaires citons le pont du Ganter à 10 km de Brigue, le pont suisse ayant la plus grande portée. Sur le versant sud, la route traverse les gorges étroites de Gondo, bordées de parois de granit. Les villages de Simplon (1472 mètres d’altitude) et de Gondo (855 mètres d’altitude) respirent déjà un certain charme méridional. L’architecture avec les toits typiques recouverts de plaques de pierre rappelle celle des voisins italiens.

Sur la route du col, il est fortement recommandé de visiter les refuges massifs, notamment l’ancien hospice (13ème /17ème siècle) des chanoines de St-Bernard au col. Non loin de cette bâtisse se trouve un aigle en pierre haut de huit mètres qui a été érigé en mémoire de la Seconde Guerre mondiale. Le panorama sur la chaîne des Alpes bernoises avec le Bietschhorn et les versants glaciaires des sommets de quatre mille mètres du Fletschhorn et du Weissmies est époustouflant.

Le col est desservi par des cars postaux au départ de Brigue et d’Iselle (Italie). Il est un point de départ apprécié pour diverses activités de loisirs. Outre le réseau de chemins de randonnée bien aménagé, le site dispose de vias ferratas et de voies d’escalade (à Simplon-Village, Gondo et Gabi) ainsi que de nombreux circuits de VTT. Au village frontalier de Gondo, les visiteurs peuvent découvrir des mines d’or. La vallée de Zwischbergental, l’une des vallées suisses les plus reculées, s’oriente ici vers l’ouest, ses gorges peuvent faire l’objet d’une découverte en canyoning. La route du col ouverte toute l’année permet de parcourir à ski de nombreux sommets intéressants. Outre les sports traditionnels comme le ski de fond (piste de 5 km), le ski alpin (téléski à 2000/2200 mètres d’altitude), la randonnée hivernale et la marche en raquettes, le col invite aussi à tester des sports plus tendance, tels que le kite-surfing.

Highlights

  • Grande variété de paysages culturels et naturels intacts avec forêts de feuillus et de conifères, avec steppes arides et zones alluviales, prairies fauchées, hauts marais et écueils le long du chemin de Stockalper historique qui est très bien desservi grâce à 35 stations de car postal entre Brigue et Domodossola.
  • Musées naturels et culturels au palais Stockalper (Brigue), à Simplon-Village, au début et dans les gorges du Gondo, à Gondo et à Domodossola.
  • La palette de sports d’hiver comprend des tendances modernes comme le snow-kiting, l’escalade de glace, via ferrata, concours de waterslide, ainsi que des activités classiques (ski alpin, ski de fond, tours à ski et en raquettes).

Aller et retour Simplonpass

Adresse

Simplon Tourismus
Ecomuseum Simplon
3907 Simplon
Tel. +41 (0)27 979 10 10
info@simplon.ch
www.simplon.ch

Services

Hébergements

Hotel-Restaurant Grina
Hotel-Restaurant Grina
Simplon Dorf
Laggin Biwak SAC (unbewartet)
Laggin Biwak SAC (unbewartet)
Simplon-Dorf
Tout montrer

Curiosités

Col du Simplon: De Stockalper à Napoléon
Col du Simplon: De Stockalper à Napoléon
Hospice du Simplon
Hospice du Simplon
Tout montrer

A la marche à

Simplonpass
ViaStockalper
ViaStockalper
Etape 3, Simplon Dorf–Gondo
Tout montrer
ViaStockalper
ViaStockalper
Etape 2, Simplonpass–Simplon Dorf
Tout montrer
Simplon-Sirwoltusee-Weg
Simplon-Sirwoltusee-Weg
Itinéraire 194, Simplon, Engeloch–Sirwoltusee–Simplon, Egga
Tout montrer