La Suisse à pied

Galerie de photos

Randonner dans les environs

ViaJacobi
ViaJacobi
Etape 4, Rapperswil (SG)–Einsiedeln
Tout montrer
ViaJacobi
ViaJacobi
Etape 3, Wattwil–Rapperswil (SG)
Tout montrer
Züri Oberland-Höhenweg
Züri Oberland-Höhenweg
Etape 4, Chrüzegg–Rapperswil
Tout montrer
Zürichsee-Rundweg
Zürichsee-Rundweg
Etape 6, Schmerikon–Rapperswil SG
Tout montrer
Zürichsee-Rundweg
Zürichsee-Rundweg
Etape 7, Rapperswil SG–Stäfa
Tout montrer
Obersee-Uferweg
Obersee-Uferweg
Itinéraire 973, Rapperswil SG–Schmerikon
Tout montrer
Holzbrücke Seedamm-Weg
Holzbrücke Seedamm-Weg
Itinéraire 849, Pfäffikon SZ–Rapperswil SG
Tout montrer

A vélo dans les environs

Route des lacs
Route des lacs
Etape 8, Einsiedeln–Niederurnen
Tout montrer
Glatt-Route
Glatt-Route
Etape 2, Zürich (Schwamendingen)–Rapperswil
Tout montrer
Töss-Jona-Route
Töss-Jona-Route
Etape 2, Turbenthal–Rapperswil
Tout montrer
Goldküste–Limmat
Goldküste–Limmat
Etape 1, Rapperswil–Zürich
Tout montrer
Route du Coeur
Route du Coeur
Etape 9, Einsiedeln–Rapperswil
Tout montrer
Route du Coeur
Route du Coeur
Etape 10, Rapperswil–Wattwil
Tout montrer
Rhein–Hirzel–Linth
Rhein–Hirzel–Linth
Etape 2, Zürich–Pfäffikon SZ
Tout montrer
Rhein–Hirzel–Linth
Rhein–Hirzel–Linth
Etape 3, Pfäffikon SZ–Niederurnen (Ziegelbrücke)
Tout montrer
Rapperswil-Jona
Seebrücke Rapperswil–Hurden

Seebrücke Rapperswil–Hurden

Un pont en bois de 841 m – le plus long de Suisse – enjambe le lac Zürichsee là où il est le plus étroit et le moins profond. Ce passage ouvert en 2001 reprend la tradition de plusieurs siècles des passerelles sur les zones étroites du lac près de Rapperswil.
Le duc Rudolf IV d’Autriche, le souverain de Rapperswil, fit construire le premier pont en bois entre Rapperswil et Hurden vers 1358. Le flot croissant de pèlerins vers Einsiedeln peut en avoir été à l’origine, mais le duc avait avant tout à l’esprit la garantie de sa souveraineté sur l’accès est à la route du Gothard et aux marchés de Suisse centrale. Cette liaison lui permettait également de contrôler plus efficacement le trafic longitudinal entre Zurich, Glaris et les Grisons. Il n’est donc pas étonnant que la ville de Zurich tentât par tous les moyens d’empêcher cette construction.

Le pont servit de passage durant plus de 500 ans, lequel n’était interrompu qu’à l’occasion de guerres ou d’intempéries. L’absence de balustrades et les planches du pont non fixées en faisaient une construction peu stable. Les dommages causés par les intempéries étaient toutefois d’autant plus vite réparés. À partir de 1878, la circulation fut dirigée sur une digue en terre venant d’être érigée. La digue du lac, ledit Seedamm, a conservé sa fonction jusqu’à aujourd’hui. La «Heilig Hüsli», la chapelle du pont, en constitue le seul vestige. Elle porte l'année 1551 et repose sur l’unique pilier en pierre du pont, qui sert simultanément de support.
Un pont en bois de 841 m – le plus long de Suisse – enjambe le lac Zürichsee là où il est le plus étroit et le moins profond. Ce passage ouvert en 2001 reprend la tradition de plusieurs siècles des passerelles sur les zones étroites du lac près de Rapperswil.
Le duc Rudolf IV d’Autriche, le souverain de Rapperswil, fit construire le premier pont en bois entre Rapperswil et Hurden vers 1358. Le flot croissant de pèlerins vers Einsiedeln peut en avoir été à l’origine, mais le duc avait avant tout à l’esprit la garantie de sa souveraineté sur l’accès est à la route du Gothard et aux marchés de Suisse centrale. Cette liaison lui permettait également de contrôler plus efficacement le trafic longitudinal entre Zurich, Glaris et les Grisons. Il n’est donc pas étonnant que la ville de Zurich tentât par tous les moyens d’empêcher cette construction.

Le pont servit de passage durant plus de 500 ans, lequel n’était interrompu qu’à l’occasion de guerres ou d’intempéries. L’absence de balustrades et les planches du pont non fixées en faisaient une construction peu stable. Les dommages causés par les intempéries étaient toutefois d’autant plus vite réparés. À partir de 1878, la circulation fut dirigée sur une digue en terre venant d’être érigée. La digue du lac, ledit Seedamm, a conservé sa fonction jusqu’à aujourd’hui. La «Heilig Hüsli», la chapelle du pont, en constitue le seul vestige. Elle porte l'année 1551 et repose sur l’unique pilier en pierre du pont, qui sert simultanément de support.

Seebrücke Rapperswil–Hurden

Adresse

Bundesinventar der historischen Verkehrswege der Schweiz (IVS)
www.ivs.admin.ch

Services

Lieux

Rapperswil-Jona
Rapperswil-Jona
Tout montrer

Hébergements

Jugendherberge Rapperswil-Jona
Jugendherberge Rapperswil-Jona
Jona
Sorell Hotel Speer
Sorell Hotel Speer
Rapperswil
Tout montrer

Randonner dans les environs

ViaJacobi
ViaJacobi
Etape 4, Rapperswil (SG)–Einsiedeln
Tout montrer
ViaJacobi
ViaJacobi
Etape 3, Wattwil–Rapperswil (SG)
Tout montrer
Züri Oberland-Höhenweg
Züri Oberland-Höhenweg
Etape 4, Chrüzegg–Rapperswil
Tout montrer
Zürichsee-Rundweg
Zürichsee-Rundweg
Etape 6, Schmerikon–Rapperswil SG
Tout montrer
Zürichsee-Rundweg
Zürichsee-Rundweg
Etape 7, Rapperswil SG–Stäfa
Tout montrer
Obersee-Uferweg
Obersee-Uferweg
Itinéraire 973, Rapperswil SG–Schmerikon
Tout montrer
Holzbrücke Seedamm-Weg
Holzbrücke Seedamm-Weg
Itinéraire 849, Pfäffikon SZ–Rapperswil SG
Tout montrer

A vélo dans les environs

Route des lacs
Route des lacs
Etape 8, Einsiedeln–Niederurnen
Tout montrer
Glatt-Route
Glatt-Route
Etape 2, Zürich (Schwamendingen)–Rapperswil
Tout montrer
Töss-Jona-Route
Töss-Jona-Route
Etape 2, Turbenthal–Rapperswil
Tout montrer
Goldküste–Limmat
Goldküste–Limmat
Etape 1, Rapperswil–Zürich
Tout montrer
Route du Coeur
Route du Coeur
Etape 9, Einsiedeln–Rapperswil
Tout montrer
Route du Coeur
Route du Coeur
Etape 10, Rapperswil–Wattwil
Tout montrer
Rhein–Hirzel–Linth
Rhein–Hirzel–Linth
Etape 2, Zürich–Pfäffikon SZ
Tout montrer
Rhein–Hirzel–Linth
Rhein–Hirzel–Linth
Etape 3, Pfäffikon SZ–Niederurnen (Ziegelbrücke)
Tout montrer