La Suisse à pied

Galerie de photos

Randonner dans les environs

Chemin des cols alpins
Chemin des cols alpins
Etape 19, Simplon Hospiz–Gspon
Tout montrer
ViaStockalper
ViaStockalper
Etape 2, Simplonpass–Simplon Dorf
Tout montrer
ViaStockalper
ViaStockalper
Etape 1, Brig–Simplonpass
Tout montrer
Chemin des cols alpins
Chemin des cols alpins
Etape 18, Rosswald–Simplon Hospiz
Tout montrer
Simplon
Hospice du Simplon

Hospice du Simplon

Lors de la construction de la route du col du Simplon, en 1801, Napoléon a ordonné la construction d'un hospice au sommet du col. L'achèvement de ce bâtiment - le plus grand hospice des Alpes - n'a eu lieu qu'en 1831 par les Chanoines du Grd-St-Bernard.
Dans les années 1800 à 1805, Napoléon Bonaparte a fait construire la première route carrossable des Alpes, celle qui mène au col du Simplon. En 1801, il a ordonné la construction d’un hospice qui servirait également de caserne. Il a confié la direction de cet hospice aux Chanoines du Grd-St-Bernard.

La pose de la première pierre ne s’est faite qu’en 1813. L’année suivante, Napoléon Bonaparte a été destitué et les travaux de construction ont été interrompus. C’est en 1831 que les Chanoines du Grd-St-Bernard ont achevé l’œuvre de l’architecte lausannois Henri Perregaux. Dans les meilleures années, l’hospice a accueilli jusqu’à 12000 passagers.

L’imposante construction est en pierre, sur trois étages, bâtie sur le même modèle que l’hospice du Grd-St-Bernard et dont les Chanoines assurent toujours et encore la gérance. L’hospice rénové et modernisé depuis quelques années est ouvert toute l’année et peut héberger jusqu’à 130 hôtes. En face de l’hospice, un bloc de pierre de près de 9 m. de haut, symbolise l’aigle du Simplon.
Lors de la construction de la route du col du Simplon, en 1801, Napoléon a ordonné la construction d'un hospice au sommet du col. L'achèvement de ce bâtiment - le plus grand hospice des Alpes - n'a eu lieu qu'en 1831 par les Chanoines du Grd-St-Bernard.
Dans les années 1800 à 1805, Napoléon Bonaparte a fait construire la première route carrossable des Alpes, celle qui mène au col du Simplon. En 1801, il a ordonné la construction d’un hospice qui servirait également de caserne. Il a confié la direction de cet hospice aux Chanoines du Grd-St-Bernard.

La pose de la première pierre ne s’est faite qu’en 1813. L’année suivante, Napoléon Bonaparte a été destitué et les travaux de construction ont été interrompus. C’est en 1831 que les Chanoines du Grd-St-Bernard ont achevé l’œuvre de l’architecte lausannois Henri Perregaux. Dans les meilleures années, l’hospice a accueilli jusqu’à 12000 passagers.

L’imposante construction est en pierre, sur trois étages, bâtie sur le même modèle que l’hospice du Grd-St-Bernard et dont les Chanoines assurent toujours et encore la gérance. L’hospice rénové et modernisé depuis quelques années est ouvert toute l’année et peut héberger jusqu’à 130 hôtes. En face de l’hospice, un bloc de pierre de près de 9 m. de haut, symbolise l’aigle du Simplon.

Hospice du Simplon

Adresse

Simplon Tourismus
-
3907 Simplon Dorf
Tel. +41 (0)27 979 10 10
info@simplon.ch
www.simplon.ch

Services

Lieux

Simplon Dorf
Simplon Dorf
Simplonpass
Simplonpass
Tout montrer

Hébergements

Hotel-Restaurant Grina
Hotel-Restaurant Grina
Simplon Dorf
Laggin Biwak SAC (unbewartet)
Laggin Biwak SAC (unbewartet)
Simplon-Dorf
Tout montrer

Randonner dans les environs

Chemin des cols alpins
Chemin des cols alpins
Etape 19, Simplon Hospiz–Gspon
Tout montrer
ViaStockalper
ViaStockalper
Etape 2, Simplonpass–Simplon Dorf
Tout montrer
ViaStockalper
ViaStockalper
Etape 1, Brig–Simplonpass
Tout montrer
Chemin des cols alpins
Chemin des cols alpins
Etape 18, Rosswald–Simplon Hospiz
Tout montrer