7 ViaGottardo
7 ViaGottardo
7 ViaGottardo
7 ViaGottardo
7 ViaGottardo
7 ViaGottardo

La Suisse à pied

etappe-01138

ViaGottardo

Etape 8, Altdorf–Wassen

Reportage sur le chemin
126 photos

WL_007_08_IMG_5944_R_F_M.jpg
etappe-01138

ViaGottardo

L'alternance entre tours d'habitation médiévales, constructions routières, églises et chapelles, entre la NLFA, l'autoroute, le rail, la chaussée et le sentier muletier datant de huit siècles, font de la randonnée à travers la vallée uranaise de la Reuss un passionnant voyage dans le temps.
La longue étape vers Wassen débute à Altdorf, capitale du canton d’Uri, où le mythe national de Guillaume Tell est omniprésent. On quitte la vieille ville par la place du marché avec le monument dédié à Guillaume Tell. Passé le vieil arsenal «Zeughaus» et les quartiers résidentiels, les magnifiques murs de pierres sèches attirent le regard. A l’embouchure du Schächen, on traverse la Reuss. En suivant la rivière et en passant devant le parking des camions devant le Gothard, on arrive à Erstfeld. Après avoir passé une belle chapelle de pèlerinage nationale, le chemin grimpe légèrement jusqu’à Buchholz. Ici aussi, il est bordé de murs de pierres sèches. Le prochain village est Silenen, où l’on peut encore trouver plusieurs maisons du Gothard «Gotthardhäuser» construites en bois sur un socle de pierre datant de l’époque des seigneurs de la montagne (fin du 16e au début du 17e siècle). La plus ancienne encore habitée est la «Steinhaus» près de l’église. A Obersilenen se dresse la tour dite du Meier ou tour du village des «nobles barons de Silenen». Elle a été construite vers le milieu du 13e siècle par la «famille de nobles de Silenen» comme lieu d’habitation et de résidence officielle. Ceux qui le souhaitent, peuvent faire ensuite un détour par la ruine de Zwing-Uri.

La randonnée continue maintenant vers Amsteg, en passant devant de charmantes maisons décorées de fleurs. Cette localité, marquée depuis des siècles par le trafic transalpin nord-sud, est aussi la porte d’entrée vers la vallée du Maderanertal, considérée comme l’une des vallées de montagne des plus authentiques des Alpes suisses. Après avoir traversé le ruisseau Chärstelen, on se retrouve devant l‘ancien bâtiment de la centrale électrique des CFF. Celle-ci a été mise en service en 1922 dans le cadre de l’électrification de la ligne du Gothard et entièrement rénovée en 1990 en prévision de la NLFA. Une montée un peu plus raide vous mène de Vorderried à Hinterried, toujours accompagné de murs de pierres sèches. En face, on aperçoit le pont Intschitobelbrücke, symbole du rôle de la Suisse comme lien entre le nord allemand et le sud italien.

Quel contraste ensuite: à l’arrière, le petit Windgällen domine la vallée de la Reuss, tandis qu’un peu plus loin, à Meitschingen, on se trouve directement au-dessus de l’autoroute du Gothard. En face, on reconnaît une partie du viaduc Seckenviadukt. Il s’agit du dernier d’une centaine de ponts encore conservés dans leur forme originale. Arrivé à Gurtnellen, cela fait déjà 7 bonnes heures qu’on est en route. Au «Pfaffensprung» avant Wassen, l’eau est captée et dirigée dans une conduite de 7 kilomètres de long jusqu’à la centrale hydroélectrique d’Amsteg. Après plus de huit longues heures de marche, on arrive enfin au terme de l’étape, au joli centre village de Wassen, avec ses belles maisons en pierres et en bois.
L'alternance entre tours d'habitation médiévales, constructions routières, églises et chapelles, entre la NLFA, l'autoroute, le rail, la chaussée et le sentier muletier datant de huit siècles, font de la randonnée à travers la vallée uranaise de la Reuss un passionnant voyage dans le temps.
La longue étape vers Wassen débute à Altdorf, capitale du canton d’Uri, où le mythe national de Guillaume Tell est omniprésent. On quitte la vieille ville par la place du marché avec le monument dédié à Guillaume Tell. Passé le vieil arsenal «Zeughaus» et les quartiers résidentiels, les magnifiques murs de pierres sèches attirent le regard. A l’embouchure du Schächen, on traverse la Reuss. En suivant la rivière et en passant devant le parking des camions devant le Gothard, on arrive à Erstfeld. Après avoir passé une belle chapelle de pèlerinage nationale, le chemin grimpe légèrement jusqu’à Buchholz. Ici aussi, il est bordé de murs de pierres sèches. Le prochain village est Silenen, où l’on peut encore trouver plusieurs maisons du Gothard «Gotthardhäuser» construites en bois sur un socle de pierre datant de l’époque des seigneurs de la montagne (fin du 16e au début du 17e siècle). La plus ancienne encore habitée est la «Steinhaus» près de l’église. A Obersilenen se dresse la tour dite du Meier ou tour du village des «nobles barons de Silenen». Elle a été construite vers le milieu du 13e siècle par la «famille de nobles de Silenen» comme lieu d’habitation et de résidence officielle. Ceux qui le souhaitent, peuvent faire ensuite un détour par la ruine de Zwing-Uri.

La randonnée continue maintenant vers Amsteg, en passant devant de charmantes maisons décorées de fleurs. Cette localité, marquée depuis des siècles par le trafic transalpin nord-sud, est aussi la porte d’entrée vers la vallée du Maderanertal, considérée comme l’une des vallées de montagne des plus authentiques des Alpes suisses. Après avoir traversé le ruisseau Chärstelen, on se retrouve devant l‘ancien bâtiment de la centrale électrique des CFF. Celle-ci a été mise en service en 1922 dans le cadre de l’électrification de la ligne du Gothard et entièrement rénovée en 1990 en prévision de la NLFA. Une montée un peu plus raide vous mène de Vorderried à Hinterried, toujours accompagné de murs de pierres sèches. En face, on aperçoit le pont Intschitobelbrücke, symbole du rôle de la Suisse comme lien entre le nord allemand et le sud italien.

Quel contraste ensuite: à l’arrière, le petit Windgällen domine la vallée de la Reuss, tandis qu’un peu plus loin, à Meitschingen, on se trouve directement au-dessus de l’autoroute du Gothard. En face, on reconnaît une partie du viaduc Seckenviadukt. Il s’agit du dernier d’une centaine de ponts encore conservés dans leur forme originale. Arrivé à Gurtnellen, cela fait déjà 7 bonnes heures qu’on est en route. Au «Pfaffensprung» avant Wassen, l’eau est captée et dirigée dans une conduite de 7 kilomètres de long jusqu’à la centrale hydroélectrique d’Amsteg. Après plus de huit longues heures de marche, on arrive enfin au terme de l’étape, au joli centre village de Wassen, avec ses belles maisons en pierres et en bois.
28 km
1100 m | 620 m
8 h 00 min
facile (chemin de randonnée) | difficile

Aller | retour

Renseignements

Plus d’informations sentier Gottardo
Dans l’Urner Reusstal, vous longerez la ligne de faîte du Gothard entre Altdorf et Göschenen. Diverses plateformes panoramiques et panneaux d’information fournissent des renseignements étonnants et instructifs sur la plus importante ligne ferroviaire de Suisse. Plus d’informations sur:
www.gottardo-wanderweg.ch

Aller | retour

Contact

Entretien de la signalisation
L'entretien de la signalisation est pris en charge par l'association cantonale de tourisme pédestre, sur mandat du canton et des communes. Apportez votre contribution en devenant membre au sein de votre canton.
Devenez membre!
Urner Wanderwege
Rathausplatz 4
6460 Altdorf
info@urnerwanderwege.ch
www.urnerwanderwege.ch

Services

Hébergements

Hotel Zum Schwarzen Löwen
Hotel Zum Schwarzen Löwen
Altdorf UR
Hotel Stern und Post
Hotel Stern und Post
Amsteg
Tout montrer

Lieux

Altdorf
Altdorf
Erstfeld
Erstfeld
Amsteg
Amsteg
Wassen
Wassen
Tout montrer

Curiosités

Monument à la mémoire de Guillaume Tell
Monument à la mémoire de Guillaume Tell
Musée Tell
Musée Tell
Pumptrack Schattdorf
Pumptrack Schattdorf
Attinghausen, Mettlen–Berg (Surenenpass)
Attinghausen, Mettlen–Berg (Surenenpass)
InfoCenter Alptransit Gotthard AG
InfoCenter Alptransit Gotthard AG
Tout montrer

Natation

Piscine Altdorf
Piscine Altdorf
Tout montrer

Signalisation de direction

Signalisation de direction
Suivre le logo représenté sur les panneaux jaunes pour la marche. Par sécurité, prenez avec vous un extrait imprimé de notre carte web lors de votre randonnée.
Signalisation de direction