737 ViaCalanca
737 ViaCalanca

La Suisse à pied

ViaCalanca

ViaCalanca

Grono–Rossa

Reportage sur le chemin
11 photos

WL_737_SANTA_MARIA_01_M.jpg
ViaCalanca

ViaCalanca

Entre les mondes méditerranéen et typiquement alpin, le paysage qui se dévoile au visiteur au Val Calanca est absolument inattendu. Lors de l'exploration de forêts de châtaigniers et de villages, on apprend l'histoire du peuplement de la région, laquelle a su conserver toute son originalité.
Le Val Calanca est l'un des plus charmants et intacts endroits de Suisse. La rivière Calancasca sillonne cette vallée des Grisons qui naît dans le massif de l'Adula, au coeur des Alpes, et qui s'ouvre, au sud, sur les vignobles du Val Mesolcina. Le sentier historique relie les villages de Grono et de Rossa en deux étapes et offre aux randonneurs une richesse d'attractions culturelles et naturelles.

En longeant les murs en pierres sèches et en traversant les forêts de châtaigniers, on atteint le village de Castaneda. La découverte de témoignages datés du Néolithique prouve que cette région, caractérisée par le transit à travers le col du San Bernardino, est habitée depuis des millénaires. L'ancien chemin muletier monte jusqu'à Santa Maria. Dominé par l'imposante tour médiévale et par l'église parroissiale, ce villagge fut le centre religieux du Val Calanca. Les terrasses ensoleillées qui accueillent ces deux villages, ainsi que les nombreux terrassements environnants témoignent d'une exploitation céréalière intensive dans le passé.

Un sentier historique reliant le versant externe avec l'intérieur de la vallée mène à Buseno/Molina. Le paysage est impressionnant: au pied de l'imposante paroi rocheuse du Crap de Maria la végétation est caractérisée par le genêt, l'aubépine et le genévrier. Après avoir cotoyé une carrière d'extraction du gneiss, on arrive à Arvigo avec son pont en dos-d'âne du XVI siècle. Ici il vaut la peine d'effectuer une déviaton avec le téléphérique automatisé ou en empruntant le chemin muletier jusqu'au village pittoresque de Braggio, qui s'étale sur une magnifique terrasse ensoleillée épargnée par le trafic routier. En poursuivant dans la seule plaine de la vallée, l'ancien sentier muletier conduit tout d'abord à Selma, où, sur la rive droite de la Calancasca, l'on peut prendre une déviation qui monte au village de Landarenca, à 1272 m d'altitude, en suivant un sentier historique ou en empruntant un téléphérique automatisé. Au fond de la vallée, l'itinéraire conduit à Cauco, qui jusqu'à la fin du XVIII siècle était un centre de travail de la pierre ollaire. Eglises baroques, chapelles et maisons à palazzina racontent des histoires d'émigrés rentrés dans leur patrie ayant fait fortune: jusqu'au point d'arrivée de l'itinéraire à Rossa, les oeuvres architectoniques se succèdent l'une après l'autre.
Entre les mondes méditerranéen et typiquement alpin, le paysage qui se dévoile au visiteur au Val Calanca est absolument inattendu. Lors de l'exploration de forêts de châtaigniers et de villages, on apprend l'histoire du peuplement de la région, laquelle a su conserver toute son originalité.
Le Val Calanca est l'un des plus charmants et intacts endroits de Suisse. La rivière Calancasca sillonne cette vallée des Grisons qui naît dans le massif de l'Adula, au coeur des Alpes, et qui s'ouvre, au sud, sur les vignobles du Val Mesolcina. Le sentier historique relie les villages de Grono et de Rossa en deux étapes et offre aux randonneurs une richesse d'attractions culturelles et naturelles.

En longeant les murs en pierres sèches et en traversant les forêts de châtaigniers, on atteint le village de Castaneda. La découverte de témoignages datés du Néolithique prouve que cette région, caractérisée par le transit à travers le col du San Bernardino, est habitée depuis des millénaires. L'ancien chemin muletier monte jusqu'à Santa Maria. Dominé par l'imposante tour médiévale et par l'église parroissiale, ce villagge fut le centre religieux du Val Calanca. Les terrasses ensoleillées qui accueillent ces deux villages, ainsi que les nombreux terrassements environnants témoignent d'une exploitation céréalière intensive dans le passé.

Un sentier historique reliant le versant externe avec l'intérieur de la vallée mène à Buseno/Molina. Le paysage est impressionnant: au pied de l'imposante paroi rocheuse du Crap de Maria la végétation est caractérisée par le genêt, l'aubépine et le genévrier. Après avoir cotoyé une carrière d'extraction du gneiss, on arrive à Arvigo avec son pont en dos-d'âne du XVI siècle. Ici il vaut la peine d'effectuer une déviaton avec le téléphérique automatisé ou en empruntant le chemin muletier jusqu'au village pittoresque de Braggio, qui s'étale sur une magnifique terrasse ensoleillée épargnée par le trafic routier. En poursuivant dans la seule plaine de la vallée, l'ancien sentier muletier conduit tout d'abord à Selma, où, sur la rive droite de la Calancasca, l'on peut prendre une déviation qui monte au village de Landarenca, à 1272 m d'altitude, en suivant un sentier historique ou en empruntant un téléphérique automatisé. Au fond de la vallée, l'itinéraire conduit à Cauco, qui jusqu'à la fin du XVIII siècle était un centre de travail de la pierre ollaire. Eglises baroques, chapelles et maisons à palazzina racontent des histoires d'émigrés rentrés dans leur patrie ayant fait fortune: jusqu'au point d'arrivée de l'itinéraire à Rossa, les oeuvres architectoniques se succèdent l'une après l'autre.
22 km | 2 Etapes
1250 m | 520 m
facile (chemin de randonnée) | moyen

Aller | retour

Contact

Ente Turistico Regionale del Moesano
Strada Cantonale
6565 San Bernardino
Tel. +41 (0)91 832 12 14
info@visit-moesano.ch
www.visit-moesano.ch

Services

Hébergements

Berggasthaus Habergschwänd
Berggasthaus Habergschwänd
Filzbach
Tout montrer

Lieux

Roveredo GR
Roveredo GR
Arvigo
Arvigo
Tout montrer

Signalisation de direction

Signalisation de direction
Suivre le logo représenté sur les panneaux jaunes pour la marche. Par sécurité, prenez avec vous un extrait imprimé de notre carte web lors de votre randonnée.
Signalisation de direction