219 Chemin des villages et hameaux d’Entremont
219 Chemin des villages et hameaux d’Entremont

La Suisse à pied

Chemin des villages et hameaux d'Entremont

Chemin des villages et hameaux d'Entremont

Liddes–Chandonne-La Rosière–Orsières, La Douay

Reportage sur le chemin
6 photos

WL_219_Chemin_des_villages_et_hameaux_dEntremont_2016_mice_montagnealternativecommeire_1__valais_wallis_promotion_pascal_gertschen_M.jpg
Chemin des villages et hameaux d'Entremont

Chemin des villages et hameaux d'Entremont

Magnifique randonnée sur les pentes ensoleillées du val d’Entremont. Le chemin passe par des villages traditionnels préservés et au charme historique. En chemin, une vue imprenable s’ouvre sur la vallée et le massif du Mont-Blanc.
Une route relie le val d’Entremont à la vallée italienne d’Aoste via le Grand-Saint-Bernard. Si le col est une importante voie de transit depuis des siècles, la vallée valaisanne abrite quant à elle une série de villages et de hameaux historiques très bien préservés. Cette randonnée relie les plus beaux d’entre eux: Liddes, Chandonne, Commeire, La Rosière, Chamoille d'Orsières et La Douay. L’itinéraire le plus ancien et le plus connu à travers la vallée est la Via Francigena, une voie de pèlerinage historique permettant de se rendre de Canterbury à Rome. Quant à cette randonnée, elle évolue un peu plus en hauteur en traversant des pâturages ensoleillés, des forêts et des villages de montagne endormis loin des sentiers battus.

Le point de départ est Liddes, avec son église du XIIIe siècle et son intéressant petit musée. Puis on traverse Chandonne, un hameau paisible perché sur une terrasse ensoleillée, à 1454 m d’altitude. Tous les villages le long du chemin abritent un riche patrimoine architectural constitué de maisons traditionnelles, de chalets et de mazots. Le projet touristique durable «Montagne Alternative» à Commeire, un «Albergo Diffuso», en est un parfait exemple. Dans ce hameau, une grange sur quatre est intégrée à ce concept hôtelier. De l’extérieur, les petits chalets hôteliers ne se distinguent en rien des autres granges et habitations. Le hameau cache une autre surprise: un fort d’artillerie souterrain construit au début des années 1940 et pouvant loger 140 soldats pour défendre la vallée. Il est possible de visiter le complexe, dont une partie peut même être louée pour des événements.

La localité suivante, La Rosière, attire des pèlerins du monde entier: Maurice Tornay (1910-1949), un prêtre catholique envoyé en mission en Chine et au Tibet et béatifié en 1993 par le pape Jean-Paul II, y a grandi. Sa maison natale est ouverte au public. Après le village endormi de Chamoille, l’itinéraire se termine au fond de la vallée, à La Douay.
Magnifique randonnée sur les pentes ensoleillées du val d’Entremont. Le chemin passe par des villages traditionnels préservés et au charme historique. En chemin, une vue imprenable s’ouvre sur la vallée et le massif du Mont-Blanc.
Une route relie le val d’Entremont à la vallée italienne d’Aoste via le Grand-Saint-Bernard. Si le col est une importante voie de transit depuis des siècles, la vallée valaisanne abrite quant à elle une série de villages et de hameaux historiques très bien préservés. Cette randonnée relie les plus beaux d’entre eux: Liddes, Chandonne, Commeire, La Rosière, Chamoille d'Orsières et La Douay. L’itinéraire le plus ancien et le plus connu à travers la vallée est la Via Francigena, une voie de pèlerinage historique permettant de se rendre de Canterbury à Rome. Quant à cette randonnée, elle évolue un peu plus en hauteur en traversant des pâturages ensoleillés, des forêts et des villages de montagne endormis loin des sentiers battus.

Le point de départ est Liddes, avec son église du XIIIe siècle et son intéressant petit musée. Puis on traverse Chandonne, un hameau paisible perché sur une terrasse ensoleillée, à 1454 m d’altitude. Tous les villages le long du chemin abritent un riche patrimoine architectural constitué de maisons traditionnelles, de chalets et de mazots. Le projet touristique durable «Montagne Alternative» à Commeire, un «Albergo Diffuso», en est un parfait exemple. Dans ce hameau, une grange sur quatre est intégrée à ce concept hôtelier. De l’extérieur, les petits chalets hôteliers ne se distinguent en rien des autres granges et habitations. Le hameau cache une autre surprise: un fort d’artillerie souterrain construit au début des années 1940 et pouvant loger 140 soldats pour défendre la vallée. Il est possible de visiter le complexe, dont une partie peut même être louée pour des événements.

La localité suivante, La Rosière, attire des pèlerins du monde entier: Maurice Tornay (1910-1949), un prêtre catholique envoyé en mission en Chine et au Tibet et béatifié en 1993 par le pape Jean-Paul II, y a grandi. Sa maison natale est ouverte au public. Après le village endormi de Chamoille, l’itinéraire se termine au fond de la vallée, à La Douay.
14 km | 1 Etape
420 m | 900 m
4 h 00 min
moyen (chemin de montagne) | moyen

Aller | retour

Contact

Pays du St-Bernard
Office du tourisme de Liddes et Bourg-St-Pierre
Rte du Gd-St-Bernard 18
1945 Liddes
Tel. +41 (0)27 775 23 82
info@saint-bernard.ch
www.saint-bernard.ch

Signalisation de direction

Signalisation de direction
Suivre le logo représenté sur les panneaux jaunes pour la marche. Par sécurité, prenez avec vous un extrait imprimé de notre carte web lors de votre randonnée.
Signalisation de direction