38 ViaBerna
38 ViaBerna
38 ViaBerna
38 ViaBerna
38 ViaBerna
38 ViaBerna
38 ViaBerna
38 ViaBerna

La Suisse à pied

etappe-01903

ViaBerna

Etape 3, St-Imier–Combe Grède–Chasseral–Nods

Reportage sur le chemin
100 photos

WL_038_03_167_nach_Metairie_de_Nods_R_F_M.jpg
etappe-01903

ViaBerna

Pour commencer, il faut franchir la Combe Grède qui semble insurmontable. Par des échelles et des voies bien sécurisées, on arrive au sommet du Chasseral avec vue sur la région des Trois-Lacs et la chaîne des Alpes. L’agréable descente à travers les prairies et forêts conduit jusqu’au paisible village jurassien de Nods.
On quitte St-Imier en passant devant l’impressionnant bâtiment de la fabrique des montres Longines. Un chemin forestier s’enfonce tranquillement dans la gorge ombragée de Combe Grède. Ici, les forêts mixtes dominent, avec une faune et une flore très riches. Au siècle dernier, la forêt a été presque entièrement détruite par des forges situées à proximité. Le chemin qui continue à monter est de plus en plus étroit. On traverse le ruisseau asséché à plusieurs reprises par de petits ponts et des blocs de pierre. Les parois rocheuses s’élèvent et paraissent de plus en plus menaçantes. Même en été, le soleil ne pénètre que brièvement dans la gorge étroite et généralement fraîche. Le chemin bien sécurisé grimpe de plus en plus haut en passant par trois marches. Les imposants éboulis qu’il traverse rappellent qu’il faut rester vigilant face aux risques de chutes de pierres. Pour un final grandiose, trois solides échelles en fer, des garde-corps ainsi que des câbles en acier facilitent l’ascension des passages exposés, des bandes rocheuses et des cuvettes rocheuses. Tout au fond de la vallée, une petite cascade dévale les rochers calcaires. Attention: pour emprunter ce chemin de montagne, il ne faut pas avoir le vertige. Il est fermé de novembre à début mai pour des raisons de sécurité.

Après la sortie de la gorge à Pré aux Auges, on trouve une aire de repos avec une fontaine. Après avoir traversé un bas-marais et des pâturages en pente douce parsemés d’arbres et de magnifiques fleurs de montagne, on atteint les hauteurs arides du Chasseral après avoir franchi 300 mètres de dénivelé supplémentaires. De nombreuses fleurs de montagne, qui ne poussent habituellement que dans les Alpes, défient ici les rigueurs du climat. Le regard se pose sur l’entaille de la gorge que l’on vient de traverser. Tout en bas, on aperçoit les villages du Vallon de Saint-Imier, en arrière-plan les éoliennes du Mont-Crosin et, vers l’ouest, le Jura qui s’étend sur la France.

Au niveau de l’hôtel de montagne Chasseral, la vue est encore plus spectaculaire: vers le sud et l’est, on aperçoit la chaîne des Alpes par-delà le paysage des trois lacs. Une route et, le week-end, une ligne de bus, relient la vallée à l’hôtel de montagne. En 20 minutes de marche, on pourrait aisément gravir le point culminant du Jura suisse, le sommet du Chasseral proprement dit. Les installations de télécommunication proéminentes sont déjà bien visibles. En passant par des pâturages ouverts, puis par des forêts mixtes et d’épicéas typiques, la randonnée se termine après une descente raide dans le paisible village jurassien de Nods. Il est situé à l’écart des grands flux de circulation, au pied du Chasseral et en bordure du haut plateau de la Montagne de Diesse.
Pour commencer, il faut franchir la Combe Grède qui semble insurmontable. Par des échelles et des voies bien sécurisées, on arrive au sommet du Chasseral avec vue sur la région des Trois-Lacs et la chaîne des Alpes. L’agréable descente à travers les prairies et forêts conduit jusqu’au paisible village jurassien de Nods.
On quitte St-Imier en passant devant l’impressionnant bâtiment de la fabrique des montres Longines. Un chemin forestier s’enfonce tranquillement dans la gorge ombragée de Combe Grède. Ici, les forêts mixtes dominent, avec une faune et une flore très riches. Au siècle dernier, la forêt a été presque entièrement détruite par des forges situées à proximité. Le chemin qui continue à monter est de plus en plus étroit. On traverse le ruisseau asséché à plusieurs reprises par de petits ponts et des blocs de pierre. Les parois rocheuses s’élèvent et paraissent de plus en plus menaçantes. Même en été, le soleil ne pénètre que brièvement dans la gorge étroite et généralement fraîche. Le chemin bien sécurisé grimpe de plus en plus haut en passant par trois marches. Les imposants éboulis qu’il traverse rappellent qu’il faut rester vigilant face aux risques de chutes de pierres. Pour un final grandiose, trois solides échelles en fer, des garde-corps ainsi que des câbles en acier facilitent l’ascension des passages exposés, des bandes rocheuses et des cuvettes rocheuses. Tout au fond de la vallée, une petite cascade dévale les rochers calcaires. Attention: pour emprunter ce chemin de montagne, il ne faut pas avoir le vertige. Il est fermé de novembre à début mai pour des raisons de sécurité.

Après la sortie de la gorge à Pré aux Auges, on trouve une aire de repos avec une fontaine. Après avoir traversé un bas-marais et des pâturages en pente douce parsemés d’arbres et de magnifiques fleurs de montagne, on atteint les hauteurs arides du Chasseral après avoir franchi 300 mètres de dénivelé supplémentaires. De nombreuses fleurs de montagne, qui ne poussent habituellement que dans les Alpes, défient ici les rigueurs du climat. Le regard se pose sur l’entaille de la gorge que l’on vient de traverser. Tout en bas, on aperçoit les villages du Vallon de Saint-Imier, en arrière-plan les éoliennes du Mont-Crosin et, vers l’ouest, le Jura qui s’étend sur la France.

Au niveau de l’hôtel de montagne Chasseral, la vue est encore plus spectaculaire: vers le sud et l’est, on aperçoit la chaîne des Alpes par-delà le paysage des trois lacs. Une route et, le week-end, une ligne de bus, relient la vallée à l’hôtel de montagne. En 20 minutes de marche, on pourrait aisément gravir le point culminant du Jura suisse, le sommet du Chasseral proprement dit. Les installations de télécommunication proéminentes sont déjà bien visibles. En passant par des pâturages ouverts, puis par des forêts mixtes et d’épicéas typiques, la randonnée se termine après une descente raide dans le paisible village jurassien de Nods. Il est situé à l’écart des grands flux de circulation, au pied du Chasseral et en bordure du haut plateau de la Montagne de Diesse.
11 km
880 m | 780 m
4 h 00 min
moyen (chemin de montagne) | moyen

Aller | retour

Contact

Entretien de la signalisation
L'entretien de la signalisation est pris en charge par l'association cantonale de tourisme pédestre, sur mandat du canton.
Berner Wanderwege
Nordring 8
1303 Bern
info@bernerwanderwege.ch
www.bernerwanderwege.ch

Services

Hébergements

Sous le Tilleul
Sous le Tilleul
St-Imier
Métairie de Dombresson (Frienisberg)
Métairie de Dombresson (Frienisberg)
Chasseral
Chambre d’hôtes Chez S
Chambre d’hôtes Chez S
Nods
Tout montrer

Offres à réserver

38 Via Berna
38 Via Berna
38 Via Berna Jura bernois
38 Via Berna Jura bernois
Tout montrer

Lieux

Saint-Imier
Saint-Imier
Chasseral
Chasseral
Tout montrer

Curiosités

Observatoire astronomique de Mont- Soleil
Observatoire astronomique de Mont- Soleil
Fromagerie Tête de Moine
Fromagerie Tête de Moine
Espace Découverte Energie
Espace Découverte Energie
Parc régional Chasseral
Parc régional Chasseral
Le sommet du Parc régional Chasseral
Le sommet du Parc régional Chasseral
Tout montrer

Natation

Piscine d’Erguël à Saint-Imier
Piscine d’Erguël à Saint-Imier
Tout montrer

Signalisation de direction

Signalisation de direction
Suivre le logo représenté sur les panneaux jaunes pour la marche. Par sécurité, prenez avec vous un extrait imprimé de notre carte web lors de votre randonnée.
Signalisation de direction