La Suisse à pied

Reportage sur le chemin
18 photos

WL_002_RB_IMG_20210513_WA0045_M.jpg

Le carnet de route se trouve sur:

Trans Swiss Trail route-02
Trans Swiss Trail
Porrentruy–Mendrisio
Vers l’itinéraire
Ambri-Piotta – Mendrisio

Ambri-Piotta – Mendrisio

En 2021, la situation sanitaire nous a permis de reprendre la suite de l’itinéraire tessinois que nous avons décidé d’enchaîner sur 8 jours.
Nous avons entamé le Trans Swiss Trail 2 à deux couples en 2018 par tranches de 4 étapes, à partir de Langnau im Emmental. En octobre 2019, nous nous arrêtions à Ambri-Piotta (nous avions rallongé l’étape 25, prévue jusqu’à Airolo, un peu courte à notre goût). En 2020, Covid oblige, nous avons dû suspendre la suite de l’itinéraire tessinois. Nous avons dès lors parcouru des étapes séparées (Soubey – Saignelégier, et les étapes entre Laupen et Langnau im Emmental).
8 mai 2021
Ambri-Piotta – Osco
Au départ d’Ambri-Piotta, plutôt que rejoindre l’itinéraire Trans Swiss Trail 2 à Deggio sur la Strada Alta, nous avons préféré suivre une partie de l’itinéraire 7 ViaGottardo afin de traverser la Gola di Monte Piottino par son ancienne route restaurée. Nous avons donc rejoint l’itinéraire 7 – au lieu-dit Tre Cappelle – que nous avons suivi jusqu’à l’intersection au lieu-dit Valicc, passant par la Gola di Monte Piottino.
Son ancienne route est remarquable. Tracée par les uranais en 1500 et faisant le pendant côté tessinois aux gorges de Schöllenen côté uranais, celle-ci a été ensuite corrigée en 1820 par le Canton du Tessin.
Nous avons ensuite rejoint la Strada Alta et l’itinéraire 2 à Freggio pour finir l’étape jusqu’à Osco, attendus à l’Albergo Ristorante Marti. L'établissement, un peu vieillot, surprend dans un premier temps. Mais le repas du soir (polenta cuite au chaudron de cuivre, brasato et légumes au beurre), mijoté par le patron, nous a réservé un coup de cœur : un véritable délice. On s'attache à ce patron atypique et à l'établissement et nous en gardons un excellent souvenir.
9 mai 2021
Etape 26 – Osco – Anzonico
Nous reprenons notre route par la Strada Alta, sur l’itinéraire 2 du Trans Swiss Trail sous les regards envieux d’un troupeau d’ânes et de lamas. Tout au long de la journée, nous cheminerons le long de petits sentiers, suivant les ondulations du relief, traverserons de petits torrents dévalant des sommets, accompagnés par les chants des oiseaux, dont le coucou qui nous rappelle comme la chanson, que l’on est en mai. Des odeurs de sous-bois, de pins chauffés par le soleil, quelques belles cascades à admirer au détour d’un virage. En découvrant perdus dans les forêts les nombreux vestiges des terrasses construites en pierres de taille par l’homme, l’esprit se laisse à imaginer au siècle passé le travail de ces habitants des hauteurs de la Leventine, façonnant le paysage de ces terrasses typiques, pour permettre l’agriculture et l’élevage. On imagine les chèvres, quelques vaches, les ânes broutant aux abords des villages, les châtaigniers, les femmes allant au foin avec leur hotte sur le dos, les hommes à la construction des terrasses et les enfants criant et courant autour des uns et des autres.
Les quelques villages traversés ont gardé leur cachet : vielles maisons de bois noircis par le soleil, lavoirs couverts, odeur de la mousse entre les galets pavant les cheminements.
Nous avons fait halte à l’Osteria Anzonico. Chaleureux accueil, grande chambre et terrasse avec belle vue sur la plaine.
10 mai 2021
Etape 27 – Anzonico – Biasca
Un dernier clin d’œil à Anzonico en passant devant son église à la façade rouge et nous entamons cette journée sous une légère bruine et quelques langues de brouillard. Splendide étape, avec quelques franchissements aériens, le sentier se frayant par endroits un passage entre les parois rocheuses (à éviter en cas de fortes pluie et d’orages). Les forêts d'épicéas d'altitudes cèdent leur place, en se rapprochant de la plaine, aux forêts de hêtres et de châtaigniers dans des décors époustouflants, chahutés de roches tombées des sommets, d’arbres renversés, de châtaigniers plusieurs fois centenaires. Les escaliers de Pollegio, adossés à la falaise, sont impressionnants. Après une petite boucle pour saluer le fleuve Ticino, nous arrivons à Biasca, au terme d’une étape aux décors enchanteurs.
11 mai 2021
Etape 28 – Biasca – Bellinzona
Etape la plus longue de notre semaine : 23 kilomètres. Mais à plat. La journée s’annonce pluvieuse avec une alerte pour fortes pluies. En contemplant les nombreuses cascades qui dévalent les flancs de la vallée, torrents gorgés d’eau, on réalise que l’étape précédente aurait été délicate dans ces conditions de pluie et peut être la traversée de l’un ou l’autre ruisseau rendue impossible. Pour en revenir à l’étape du jour, le chemin flâne le long du fleuve Ticino, la plupart de temps en lisières de cordons boisés ou sous des allées d’arbres. Le parfum très intense des robiniers et de l’ail d’ours nous titille les narines. Le fleuve est chargé et transporte des eaux boueuses. Quelques bancs ou places de pique-nique invitent à une petite pause, mais les précipitations nous font poursuivre notre route. À l’approche d’Arbedo, une zone industrielle gâche un peu le paysage. Nous devinons peu après les châteaux de Bellinzona : Castelgrande, Montebello et Sasso Corbaro. L’étape s’achève pour nous à l’entrée de la ville où nous sommes attendus en maison d’hôtes. L’accueil est chaleureux (malgré nos équipements trempés) et l’hôtesse est aux fourneaux pour nous concocter des plats délicieux et pleins de saveurs avec des produits de la région.
12 mai 2021
Etape 29 – Bellinzona – Isone
Cette étape du Trans Swiss Trail 2 est proposée jusqu’à Tesserete. L’ayant jugée trop longue (+ 3 heures de marche) et déséquilibrée avec la suivante qui n’est que de 5 kilomètres, nous avons décidé de faire halte à Isone, ce qui nous fait 2 étapes de 14 et 17 kilomètres.
Nous débutons cette étape sous le soleil de retour, avec la ré-découverte du Centre-ville historique de Bellinzona : ses ruelles piétonnes, ses bâtiments pleins de charmes et bien restaurés. Après avoir rejoint l’itinéraire Trans Swiss Trail 2 au bord du Ticino, nous longeons celui-ci jusqu’à Giubiasco, avec au-dessus de nos têtes la patrouille suisse qui nous gratifie d’un show aérien.
Après une pause dîner au Parco Bosco sur les hauteurs de Camorino, nous entamons la montée des contreforts du Monte Ceneri. Le sentier grimpe en lacets, avant de poursuivre à flanc de coteau en direction de la Cima di Dentro. Les forêts sont vertes tendres, recouvertes de fougères. Quelques clairières avec de beaux rustici, entourés de massifs d’azalées et rhododendrons chargés de fleurs, agrémentent la montée. Après un dernier raidillon escarpé, nous atteignons un petit col à la Cima di Dentro et entamons la descente sur Isone, suivant un chemin muletier très joliment pavés. Nous atteignons bientôt le village et l’hôtel du jour, avec un sympathique accueil et un délicieux repas du soir, concocté par la cuisinière qui nous fait découvrir quelques délicieux produits du terroir.

13 mai 2021
Etape 30 – Isone – Lugano
Une petite descente pour traverser le Vedeggio et passer sur le flanc opposé du Val d’Isone avant d’entamer la première montée pour rejoindre l’Alpe Muricce. Le sentier suit ensuite les flancs du Val jusqu’à Gola di Lago à travers des forêts des hêtres et de petits alpages. La vue sur les sommets environnants est superbe grâce à un ciel dégagé et net. A Gola di Lago (ancien lac comblé), le sentier s’engage dans la Val Capriasca, offrant au regard ses monts – certains arrondis, d’autres plus échancrés ; les plus hauts dénudés, les autres recouverts de végétation, telle une île sauvage. La descente, par des sentiers qui ont conservé par endroits leur aspect ancestral de pavements de cailloux, nous amènera au Couvent Sainte Marie des Frères Capucins, premier couvent capucin de Suisse, puis par un chemin de croix, à travers le magnifique village de Bigorio et ses petites ruelles étroites et pavées. Tesserete est bientôt atteint. Une dernière montée nous attend le long du Sasso Scuro puis du Matro Rotonde avant la descente finale sur Comano, terme du Trans Swiss Trail 2 aux portes de Lugano (il ne reprend qu’à la sortie de la ville). Nous rejoindrons le centre de Lugano par le bus, puisqu’il n’y a plus de sentier balisé jusque-là.
14 mai 2021
Etape 31 – Lugano – Morcote
C’est avec un beau soleil et une vue dégagée sur la baie de Lugano que nous rejoignons par les quais Paradiso, d’où reprend le sentier Trans Swiss Trail 2.
La montée du Monte Salvatore est soutenue, mais réserve aux promeneurs qui ont fait le choix du trajet à pieds de magnifiques points de vue, tant sur la baie de Lugano, que sur la région de Melide et du Monte San Giorgio. Après les précédentes étapes où les marcheurs étaient rares, nous avons droit à un bain de foule.
Nous ne nous attardons pas au sommet du Monte San Giorgio et poursuivons notre chemin par la descente sur Carona et traversons au passage le petit hameau de Ciona, plein de charme.
A la sortie de Carona, le sentier serpente à travers le jardin botanique de San Grato, superbement fleuri en cette saison des rhododendrons et azalées. Couleurs et parfums enchantent nos sens. Un judicieux choix de tracé ! Le chemin se poursuit à flanc de coteau dans la forêt jusqu’à l’Alpe Vicania. Débutent ensuite les longs escaliers qui descendent jusqu’à Morcote (plus de 1200 marches) et qui mettent les genoux à l’épreuve. L’arrivée en surplomb au-dessus du village et de l’église Santa Maria del Sasso offre des vues de cartes postales. Une balade à travers les ruelles étroites et pavées du village, le soir à la lumière des réverbères, une fois les touristes partis, nous permet de profiter pleinement de tout le charme de ce village.
15 mai 2021
Etape 32 – Morcote – Mendrisio
Cette dernière étape débute par la courte traversée du lac en bateau jusqu’à Brusino Arsizio Funivia, départ du sentier.
La montée du Monte San Giorgio nous y attend. Raide, sauvage, recouverte de forêts, rochers et arbres renversés, la montagne aux Sauriens nous accueille tel un décor de Jurassic Park. La terrasse du Grotto Alpe di Brusino est accueillante mais il est un peu tôt pour se sustenter et nous poursuivons notre montée. Après un passage raide et glissant, nous atteignons le point 923 et parcourant les derniers mètres de grimpée sur l’autre face jusqu’aux alpages de Forello.
C’est ensuite la descente jusqu’à Mendrisio qui nous attend, terme de cette étape et de l’itinéraire Trans Swiss Trail 2.
Jusqu’à Meride, le chemin emprunte en grande partie un chemin muletier historique d’importance nationale. Le dallage est unique, assemblage de pierres irrégulières et de tailles diverses, par endroits très bien conservé. Après la traversée du village entouré de ses vignes, le sentier rejoint Mendrisio par une dernière descente en forêt. L’arrivée par sa zone industrielle et commerçante rompt un peu le charme de ces 8 jours de trek dans ces espaces préservés du Tessin, véritable dépaysement et d’une grande variété de paysages, passant de la montagne à un climat presque méditerranéen.
En 2021, la situation sanitaire nous a permis de reprendre la suite de l’itinéraire tessinois que nous avons décidé d’enchaîner sur 8 jours.
Nous avons entamé le Trans Swiss Trail 2 à deux couples en 2018 par tranches de 4 étapes, à partir de Langnau im Emmental. En octobre 2019, nous nous arrêtions à Ambri-Piotta (nous avions rallongé l’étape 25, prévue jusqu’à Airolo, un peu courte à notre goût). En 2020, Covid oblige, nous avons dû suspendre la suite de l’itinéraire tessinois. Nous avons dès lors parcouru des étapes séparées (Soubey – Saignelégier, et les étapes entre Laupen et Langnau im Emmental).
8 mai 2021
Ambri-Piotta – Osco
Au départ d’Ambri-Piotta, plutôt que rejoindre l’itinéraire Trans Swiss Trail 2 à Deggio sur la Strada Alta, nous avons préféré suivre une partie de l’itinéraire 7 ViaGottardo afin de traverser la Gola di Monte Piottino par son ancienne route restaurée. Nous avons donc rejoint l’itinéraire 7 – au lieu-dit Tre Cappelle – que nous avons suivi jusqu’à l’intersection au lieu-dit Valicc, passant par la Gola di Monte Piottino.
Son ancienne route est remarquable. Tracée par les uranais en 1500 et faisant le pendant côté tessinois aux gorges de Schöllenen côté uranais, celle-ci a été ensuite corrigée en 1820 par le Canton du Tessin.
Nous avons ensuite rejoint la Strada Alta et l’itinéraire 2 à Freggio pour finir l’étape jusqu’à Osco, attendus à l’Albergo Ristorante Marti. L'établissement, un peu vieillot, surprend dans un premier temps. Mais le repas du soir (polenta cuite au chaudron de cuivre, brasato et légumes au beurre), mijoté par le patron, nous a réservé un coup de cœur : un véritable délice. On s'attache à ce patron atypique et à l'établissement et nous en gardons un excellent souvenir.
9 mai 2021
Etape 26 – Osco – Anzonico
Nous reprenons notre route par la Strada Alta, sur l’itinéraire 2 du Trans Swiss Trail sous les regards envieux d’un troupeau d’ânes et de lamas. Tout au long de la journée, nous cheminerons le long de petits sentiers, suivant les ondulations du relief, traverserons de petits torrents dévalant des sommets, accompagnés par les chants des oiseaux, dont le coucou qui nous rappelle comme la chanson, que l’on est en mai. Des odeurs de sous-bois, de pins chauffés par le soleil, quelques belles cascades à admirer au détour d’un virage. En découvrant perdus dans les forêts les nombreux vestiges des terrasses construites en pierres de taille par l’homme, l’esprit se laisse à imaginer au siècle passé le travail de ces habitants des hauteurs de la Leventine, façonnant le paysage de ces terrasses typiques, pour permettre l’agriculture et l’élevage. On imagine les chèvres, quelques vaches, les ânes broutant aux abords des villages, les châtaigniers, les femmes allant au foin avec leur hotte sur le dos, les hommes à la construction des terrasses et les enfants criant et courant autour des uns et des autres.
Les quelques villages traversés ont gardé leur cachet : vielles maisons de bois noircis par le soleil, lavoirs couverts, odeur de la mousse entre les galets pavant les cheminements.
Nous avons fait halte à l’Osteria Anzonico. Chaleureux accueil, grande chambre et terrasse avec belle vue sur la plaine.
10 mai 2021
Etape 27 – Anzonico – Biasca
Un dernier clin d’œil à Anzonico en passant devant son église à la façade rouge et nous entamons cette journée sous une légère bruine et quelques langues de brouillard. Splendide étape, avec quelques franchissements aériens, le sentier se frayant par endroits un passage entre les parois rocheuses (à éviter en cas de fortes pluie et d’orages). Les forêts d'épicéas d'altitudes cèdent leur place, en se rapprochant de la plaine, aux forêts de hêtres et de châtaigniers dans des décors époustouflants, chahutés de roches tombées des sommets, d’arbres renversés, de châtaigniers plusieurs fois centenaires. Les escaliers de Pollegio, adossés à la falaise, sont impressionnants. Après une petite boucle pour saluer le fleuve Ticino, nous arrivons à Biasca, au terme d’une étape aux décors enchanteurs.
11 mai 2021
Etape 28 – Biasca – Bellinzona
Etape la plus longue de notre semaine : 23 kilomètres. Mais à plat. La journée s’annonce pluvieuse avec une alerte pour fortes pluies. En contemplant les nombreuses cascades qui dévalent les flancs de la vallée, torrents gorgés d’eau, on réalise que l’étape précédente aurait été délicate dans ces conditions de pluie et peut être la traversée de l’un ou l’autre ruisseau rendue impossible. Pour en revenir à l’étape du jour, le chemin flâne le long du fleuve Ticino, la plupart de temps en lisières de cordons boisés ou sous des allées d’arbres. Le parfum très intense des robiniers et de l’ail d’ours nous titille les narines. Le fleuve est chargé et transporte des eaux boueuses. Quelques bancs ou places de pique-nique invitent à une petite pause, mais les précipitations nous font poursuivre notre route. À l’approche d’Arbedo, une zone industrielle gâche un peu le paysage. Nous devinons peu après les châteaux de Bellinzona : Castelgrande, Montebello et Sasso Corbaro. L’étape s’achève pour nous à l’entrée de la ville où nous sommes attendus en maison d’hôtes. L’accueil est chaleureux (malgré nos équipements trempés) et l’hôtesse est aux fourneaux pour nous concocter des plats délicieux et pleins de saveurs avec des produits de la région.
12 mai 2021
Etape 29 – Bellinzona – Isone
Cette étape du Trans Swiss Trail 2 est proposée jusqu’à Tesserete. L’ayant jugée trop longue (+ 3 heures de marche) et déséquilibrée avec la suivante qui n’est que de 5 kilomètres, nous avons décidé de faire halte à Isone, ce qui nous fait 2 étapes de 14 et 17 kilomètres.
Nous débutons cette étape sous le soleil de retour, avec la ré-découverte du Centre-ville historique de Bellinzona : ses ruelles piétonnes, ses bâtiments pleins de charmes et bien restaurés. Après avoir rejoint l’itinéraire Trans Swiss Trail 2 au bord du Ticino, nous longeons celui-ci jusqu’à Giubiasco, avec au-dessus de nos têtes la patrouille suisse qui nous gratifie d’un show aérien.
Après une pause dîner au Parco Bosco sur les hauteurs de Camorino, nous entamons la montée des contreforts du Monte Ceneri. Le sentier grimpe en lacets, avant de poursuivre à flanc de coteau en direction de la Cima di Dentro. Les forêts sont vertes tendres, recouvertes de fougères. Quelques clairières avec de beaux rustici, entourés de massifs d’azalées et rhododendrons chargés de fleurs, agrémentent la montée. Après un dernier raidillon escarpé, nous atteignons un petit col à la Cima di Dentro et entamons la descente sur Isone, suivant un chemin muletier très joliment pavés. Nous atteignons bientôt le village et l’hôtel du jour, avec un sympathique accueil et un délicieux repas du soir, concocté par la cuisinière qui nous fait découvrir quelques délicieux produits du terroir.

13 mai 2021
Etape 30 – Isone – Lugano
Une petite descente pour traverser le Vedeggio et passer sur le flanc opposé du Val d’Isone avant d’entamer la première montée pour rejoindre l’Alpe Muricce. Le sentier suit ensuite les flancs du Val jusqu’à Gola di Lago à travers des forêts des hêtres et de petits alpages. La vue sur les sommets environnants est superbe grâce à un ciel dégagé et net. A Gola di Lago (ancien lac comblé), le sentier s’engage dans la Val Capriasca, offrant au regard ses monts – certains arrondis, d’autres plus échancrés ; les plus hauts dénudés, les autres recouverts de végétation, telle une île sauvage. La descente, par des sentiers qui ont conservé par endroits leur aspect ancestral de pavements de cailloux, nous amènera au Couvent Sainte Marie des Frères Capucins, premier couvent capucin de Suisse, puis par un chemin de croix, à travers le magnifique village de Bigorio et ses petites ruelles étroites et pavées. Tesserete est bientôt atteint. Une dernière montée nous attend le long du Sasso Scuro puis du Matro Rotonde avant la descente finale sur Comano, terme du Trans Swiss Trail 2 aux portes de Lugano (il ne reprend qu’à la sortie de la ville). Nous rejoindrons le centre de Lugano par le bus, puisqu’il n’y a plus de sentier balisé jusque-là.
14 mai 2021
Etape 31 – Lugano – Morcote
C’est avec un beau soleil et une vue dégagée sur la baie de Lugano que nous rejoignons par les quais Paradiso, d’où reprend le sentier Trans Swiss Trail 2.
La montée du Monte Salvatore est soutenue, mais réserve aux promeneurs qui ont fait le choix du trajet à pieds de magnifiques points de vue, tant sur la baie de Lugano, que sur la région de Melide et du Monte San Giorgio. Après les précédentes étapes où les marcheurs étaient rares, nous avons droit à un bain de foule.
Nous ne nous attardons pas au sommet du Monte San Giorgio et poursuivons notre chemin par la descente sur Carona et traversons au passage le petit hameau de Ciona, plein de charme.
A la sortie de Carona, le sentier serpente à travers le jardin botanique de San Grato, superbement fleuri en cette saison des rhododendrons et azalées. Couleurs et parfums enchantent nos sens. Un judicieux choix de tracé ! Le chemin se poursuit à flanc de coteau dans la forêt jusqu’à l’Alpe Vicania. Débutent ensuite les longs escaliers qui descendent jusqu’à Morcote (plus de 1200 marches) et qui mettent les genoux à l’épreuve. L’arrivée en surplomb au-dessus du village et de l’église Santa Maria del Sasso offre des vues de cartes postales. Une balade à travers les ruelles étroites et pavées du village, le soir à la lumière des réverbères, une fois les touristes partis, nous permet de profiter pleinement de tout le charme de ce village.
15 mai 2021
Etape 32 – Morcote – Mendrisio
Cette dernière étape débute par la courte traversée du lac en bateau jusqu’à Brusino Arsizio Funivia, départ du sentier.
La montée du Monte San Giorgio nous y attend. Raide, sauvage, recouverte de forêts, rochers et arbres renversés, la montagne aux Sauriens nous accueille tel un décor de Jurassic Park. La terrasse du Grotto Alpe di Brusino est accueillante mais il est un peu tôt pour se sustenter et nous poursuivons notre montée. Après un passage raide et glissant, nous atteignons le point 923 et parcourant les derniers mètres de grimpée sur l’autre face jusqu’aux alpages de Forello.
C’est ensuite la descente jusqu’à Mendrisio qui nous attend, terme de cette étape et de l’itinéraire Trans Swiss Trail 2.
Jusqu’à Meride, le chemin emprunte en grande partie un chemin muletier historique d’importance nationale. Le dallage est unique, assemblage de pierres irrégulières et de tailles diverses, par endroits très bien conservé. Après la traversée du village entouré de ses vignes, le sentier rejoint Mendrisio par une dernière descente en forêt. L’arrivée par sa zone industrielle et commerçante rompt un peu le charme de ces 8 jours de trek dans ces espaces préservés du Tessin, véritable dépaysement et d’une grande variété de paysages, passant de la montagne à un climat presque méditerranéen.

Le carnet de route se trouve sur:

Trans Swiss Trail route-02
Trans Swiss Trail
Porrentruy–Mendrisio
Vers l’itinéraire