Hiking

Route report
21 photos

WL_003_RB_CPA_Lechot_16_M.jpg

The travel report lies on:

Alpine Panorama Trail route-03
Alpine Panorama Trail
Rorschach–Genève
To route
30 magnifiques étapes bien balisées

30 magnifiques étapes bien balisées

Après une première traversée de la Suisse du nord au sud (Trans Swiss Trail) Ruth et Pierre-André Léchot ont suivi le Chemin panorama alpin pour découvrir le pays de l’est à l’ouest.
26 mai 2017, Rorschach, 05h00: lever de soleil sur le lac de Constance. Admiration devant la «Badhütte» puis départ pour 3 premières étapes en suivant l’itinéraire numéro 3 jusqu’à Genève. Première étape: Heiden, station climatique, puis sommet du Kaienspitz. Durant la montée, Monsieur suit un sentier dans une vallée étroite, et au bout d’un moment il souhaite vérifier l’itinéraire… application Swissmobile sur téléphone portable, mais pas de réseau… il lui faut revenir sur ses pas, remonter et vérifier une fois le GPS à nouveau disponible. Bonne idée, le sentier à suivre était au-dessus, pas au fond de la vallée. Depuis le haut de la montage, Madame (qui avait pris le train pour cette montée) et Monsieur aperçoivent les premiers sommets enneigés. Ce sentier nº 3 porte bien son nom: que de beaux panoramas alpins admirés! A Trogen, découverte du village Pestalozzi et d’une magnifique «Landsgemeindeplatz».

La deuxième étape nous permet d’admirer d’un côté le Lac de Constance et de l’autre le Säntis. Le sentier nº 3 est également utilisé en partie par des pèlerins sur le chemin de Compostelle. Arrivée à Appenzell, puis 3ème étape pour Urnäsch. Une partie du sentier est également un «Barfussweg», et on croise plusieurs familles qui marchent pieds nus, une belle activité au contact de la nature.

2 juin, suite du parcours jusqu’à Schwägalp, avec beaucoup de montées et de descentes. Arrivée vers un hôtel impressionnant qui comprend la station de départ du téléphérique pour le Säntis. Splendide étape avec beaucoup de cours d’eau. Le lendemain, petite marche jusqu’à Stein, en passant par le Risipass. Privilège de croiser une montée à l’alpage, avec un petit troupeau conduit par enfants et adultes magnifiquement costumés. L’étape suivante se fait sous une pluie fine et abondante. 950 mètres de dénivelé positif jusqu’à Vordere Höhe, dans le brouillard. Puis descente sur Amden avec le ciel qui se dégage et une belle vue sur le lac.

28 juillet, reprise du trajet avec 26 kilomètres jusqu’à Siebnen. Madame prend le train et le sac-àdos, Monsieur descend à pied vers Weesen par le superbe «Treppenweg Chappeli-Port», escalier historique. De Siebnen, après une bonne nuit au sec, nous partons pour 1’100 mètres de dénivelé positif en direction d’Einsiedeln. En passant nous admirons la «Jostkapelle Galgenen». Plus tard, on passe vers un beau tas de fumier à l’ancienne et on arrive au «Stöcklichrütz», 1’247 mètres. Superbe vue sur le lac de Zurich. Passage du «Teufelsbrücke», pont en pierre construit en 1669. Ensuite, découverte du monastère bénédictin dont l’origine remonte au 9ème siècle.

Le 12 août reprise de l’aventure, après la visite de la bibliothèque de l’Abbaye d’Einsiedeln, avec des Bibles écrites avant l’an 1’000. Le lendemain nous participons à la messe à 06h15 puis reprenons la marche en passant par le haut-marais de Rothenthurm. La plupart du temps il y a peu de monde le long du sentier nº 3. Exception à Raten avec le «Panoramaweg Aegerital»: beaucoup de visiteurs profitent de la vue. Nous sommes impressionnés par les très belles places de pique-nique que nous voyons le long de tout le sentier, avec bancs, eau, bois: tout ce qu’il faut pour une bonne grillade. Découverte de Unterägeri, avec jet d’eau sur le lac. Lundi 14 août nous marchons jusqu’à Zoug après un magnifique lever du jour sur le lac Aegerisee. On a vu plusieurs fois des biches, et on passe à travers des troupeaux de vaches. Superbe arrivée sur Zoug, son lac, son jet d’eau. Achat d’une bonne «Kirschtorte» et retour en train à domicile avant la prochaine étape.

29 septembre, visite de la «Zytturm» avant de profiter du splendide coucher de soleil sur le lac de Zoug. Le lendemain marche jusqu’à Lucerne. Le sentier nº3 est très bien dessiné: on est la plupart du temps en pleine nature, et on profite de vues splendides. Nous avons fait des découvertes culinaires tout au long du parcours (à disposition pour fournir quelques conseils: mailto:pierre.andre.lechot@gmail.com). 12ème étape jusqu’à Malters: nous profitons des couleurs de l’automne sur le Sonnenberg. Les prochaines étapes sont en altitude: on laisse passer l’hiver avant de poursuivre.

Jeudi 10 mai 2018 reprise du sentier nº3, sous la pluie, de Malters à Wolhusen, avec de magnifiques fleurs le long du parcours. Passage vers la «Wallfahrtskirche» à Werthenstein. Nous avons écrit sur notre blog: «Madame et Monsieur apprécient de pouvoir visiter ces lieux dédiés à la prière, à l’écoute, à l’expression de la foi. On observe, on profite du silence, on admire… et on exprime de la reconnaissance à Dieu pour chaque moment de paix.» Vendredi, splendide étape avec 1’350 mètres de dénivelé positif jusqu’au Napf. Biches, piles de bois, passages escarpés. La description du Chemin panorama alpin souligne avec raison la splendeur de la montée entre Menzberg et le Napf: inoubliable. Et super accueil à l’hôtel: il y avait une erreur de date pour la réservation, mais ils nous ont trouvé une toute petite chambre au bout d’un couloir: merci! Coucher de soleil majestueux. Et le lendemain magnifique lever de soleil, avant la descente sur Lüderenalp (après un coup d’oeil à l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau). A l’arrivée, repos sur le plus long banc du monde taillé dans une seule pièce de bois.

Nous repartons pour 3 étapes le 1er juin. Première et dernière fois où il n’est pas possible de rejoindre le départ en transports publics (pas de bus en semaine): un taxi nous conduit de la gare de Langnau à Lüderenalp. Magnifique étape sur les hauteurs en Emmental, avec le privilège d’admirer un arbre qui a 350 ans et 4 mètres 90 de circonférence. On se régale de fraises des bois, et on admire de magnifiques décorations sur une maison. Au fond de la vallée nous croisons l’itinéraire nº 2, et nous poursuivons notre traversée actuelle de l’est à l’ouest. Nuit à Moosegg puis départ pour Münsingen. Nous rencontrons un couple qui suite le même itinéraire en étant partis de Genève. A Münsingen nous sommes impressionnés par les personnes qui se baignent dans l’Aare, se jouant de forts courants d’eau. Nous découvrons la plus ancienne auberge du canton (1371). Dimanche 3 juin nous marchons jusqu’à Rüeggisberg, avec de magnifiques vues sur les Alpes. Le sentier passe par le Belpberg pour rejoindre Toffen (on ne fait pas le tour de la montagne, on monte et on descend). Passage vers une plantation qui sert à la confection de célèbres bonbons suisses.

19ème étape le 6 juillet. Visite des ruines du monastère de Rüeggisberg, sous la pluie. Passage par Schwarzenburg, centre de la région préalpine de Gantrisch. Montée vers le Guggershorn, splendide point de vue qu’il faut mériter. Nuit à Guggisberg (avec coucher de soleil depuis le fameux Guggershorn, 1’283 mètres, puis lever de soleil depuis le Schwendelberg, 1’296 mètres). Nous descendons ensuite sur Zollhaus avant de monter en direction du Lac Noir (Schwarzee). On déguste fraises et myrtilles dans la forêt, puis on se baigne dans le Lac Noir. Le lendemain, visite de la «grotte de reconnaissance», puis montée au col d’Euschelspass avant de redescendre sur Jaun. Magnifiques métairies, splendides fleurs des Alpes, grand ciel bleu: que du bonheur (et de la montée). On commence à dire «bonjour» plutôt que «Grüezi» en croisant des promeneurs. Le 27 juillet nous prenons le temps de découvrir Jaun (Bellegarde en français), les ruines de son château-fort, et sa fameuse cascade. Le soir, nous admirons l’éclipse totale de lune, et le lendemain nous partons pour Charmey puis pour Gruyères, en passant par les gorges de la Jogne. 580 mètres de dénivelé positif et 800 mètres de descente, que de contrastes, avec des tunnels, des passerelles, des escaliers. Arrivée à Gruyères en passant par «Le Pont qui Branle», et dégustation d’une bonne meringue avec la fameuse double crème!

Etape 23 le 10 août: Gruyères - Les Paccots, en passant par Plan-Françey et en admirant de plus en plus près le Moléson. On continue à découvrir de nouvelles formes de barrières, avec des systèmes mécaniques ingénieux pour permettre le passage de personnes à pied ou à cheval. Téléphérique pour admirer la vue depuis le sommet du Moléson, et profiter de belles images - départ de parapentes - et de beaux sons - un groupe chante du Yodel. Puis on entend un «bélier hydraulique» et on lit la description intéressante de son fonctionnement sur un panneau. Découverte des Paccots et du Lac des Joncs, avec ses végétaux et ses crapauds. Départ le 11 août pour Corseaux sur Vevey, avec 1’300 mètres de dénivelé négatif et 680 positif. Splendide haut-marais: la réserve naturelle des Tenasses. Vue magnifique sur les Dents du Midi, puis descente abrupte sur Blonay. La suite du parcours longera le Léman (en montant tout de même de temps à autre dans les vignes et sur les reliefs). Le sentier passe plusieurs fois sous l’autoroute, impressionnant.

Samedi 18 août marche jusqu’à Lausanne Ouchy à travers les vignobles de Lavaux. Superbes vues sur le lac, et magnifique bâtiment d’Eglise gothique à Saint-Saphorin. A Cully, on s’émerveille devant un arbre qui a été planté en 1798. Superbes passages juste à côté du lac. Arrivée à Lausanne filmée par un hélicoptère (à moins qu’il n’aie fixé l’objectif sur le triathlon des 18 et 19 août).

Nous poursuivons le 1er septembre, de Lausanne à Morges. Pique-nique près de l’Ile aux oiseaux juste après avoir traversé la Venoge. A Morges, nous profitons du «Livre sur les quais», avec visite du Château, puis coucher de soleil. Le lendemain, après le lever de soleil sur le lac, découverte du magnifique «Sentier de la truite». On chemine un temps sur le sentier «Sur les pas des huguenots». Passage par St-Prex puis arrivée à Aubonne.

Aubonne - Nyon, 30 kilomètres, le 22 septembre, en pleines vendanges. Passage vers un groupe d’arbres incroyable qu’on voit depuis l’autoroute, juste avant la sortie sur Rolle (en direction de Genève); Monsieur l’appelle «arbre trinitaire»… Magnifiques panoramas jusqu’à Begnins, puis découverte du fameux «Sentier des Toblerones». Ensuite, on traverse un golf (avec invitation à faire attention aux balles et à ne pas en ramasser), puis c’est l’arrivée à Nyon.

Le 5 octobre nous découvrons la ville de Nyon, ses ruines antiques, son village de pêcheurs, ses beaux bâtiments. Départ ensuite pour Chavannes-de-Bogis. Visite d’un magnifique bâtiment d’Eglise à Crans-près-Céligny, puis passage vers l’impressionnant Institut Oecuménique - Château de Bossey. Nous avons choisi de passer la nuit à Divonne avant de poursuivre. Le 6 octobre nous voyons les premiers départs des Championnats Romands d’aviron, puis nous terminons notre marche en direction de Genève, avec une petite étape intermédiaire à Versoix. Passage par Chavannes-des-Bois, puis nous longeons la Versoix avant de traverser plusieurs bois en direction du lac Léman. Nous faisons halte à Versoix, pour pouvoir arriver à Genève dimanche matin le 7 octobre, et participer à un culte, afin d’exprimer notre vive reconnaissance pour cette magnifique traversée de la Suisse à pied. Départ à 06h30, par un temps couvert; nous marchons de nuit mais l’éclairage public nous aide. On arrive vers 09h00 à Genève. Deux évènements sont prévus à 09h30: le départ des 20 kilomètres de Genève pour 2’200 participant.e.s, et le début du culte dans une Eglise pas loin de la gare (avec moins de participant.e.s mais beaucoup de motivation également).

Merci à toute l’équipe de SuisseMobile pour ce sentier magnifiquement découpé et présenté. Avec la carte et les indications sur le site www.schweizmobil.ch et l’application SwissMobile sur téléphone portable, cette traversée de la Suisse est un grand régal et un privilège. Plus d’informations sont disponibles sur notre blog https://traverserlasuisse.wordpress.com/

Ruth et Pierre-André Léchot
Après une première traversée de la Suisse du nord au sud (Trans Swiss Trail) Ruth et Pierre-André Léchot ont suivi le Chemin panorama alpin pour découvrir le pays de l’est à l’ouest.
26 mai 2017, Rorschach, 05h00: lever de soleil sur le lac de Constance. Admiration devant la «Badhütte» puis départ pour 3 premières étapes en suivant l’itinéraire numéro 3 jusqu’à Genève. Première étape: Heiden, station climatique, puis sommet du Kaienspitz. Durant la montée, Monsieur suit un sentier dans une vallée étroite, et au bout d’un moment il souhaite vérifier l’itinéraire… application Swissmobile sur téléphone portable, mais pas de réseau… il lui faut revenir sur ses pas, remonter et vérifier une fois le GPS à nouveau disponible. Bonne idée, le sentier à suivre était au-dessus, pas au fond de la vallée. Depuis le haut de la montage, Madame (qui avait pris le train pour cette montée) et Monsieur aperçoivent les premiers sommets enneigés. Ce sentier nº 3 porte bien son nom: que de beaux panoramas alpins admirés! A Trogen, découverte du village Pestalozzi et d’une magnifique «Landsgemeindeplatz».

La deuxième étape nous permet d’admirer d’un côté le Lac de Constance et de l’autre le Säntis. Le sentier nº 3 est également utilisé en partie par des pèlerins sur le chemin de Compostelle. Arrivée à Appenzell, puis 3ème étape pour Urnäsch. Une partie du sentier est également un «Barfussweg», et on croise plusieurs familles qui marchent pieds nus, une belle activité au contact de la nature.

2 juin, suite du parcours jusqu’à Schwägalp, avec beaucoup de montées et de descentes. Arrivée vers un hôtel impressionnant qui comprend la station de départ du téléphérique pour le Säntis. Splendide étape avec beaucoup de cours d’eau. Le lendemain, petite marche jusqu’à Stein, en passant par le Risipass. Privilège de croiser une montée à l’alpage, avec un petit troupeau conduit par enfants et adultes magnifiquement costumés. L’étape suivante se fait sous une pluie fine et abondante. 950 mètres de dénivelé positif jusqu’à Vordere Höhe, dans le brouillard. Puis descente sur Amden avec le ciel qui se dégage et une belle vue sur le lac.

28 juillet, reprise du trajet avec 26 kilomètres jusqu’à Siebnen. Madame prend le train et le sac-àdos, Monsieur descend à pied vers Weesen par le superbe «Treppenweg Chappeli-Port», escalier historique. De Siebnen, après une bonne nuit au sec, nous partons pour 1’100 mètres de dénivelé positif en direction d’Einsiedeln. En passant nous admirons la «Jostkapelle Galgenen». Plus tard, on passe vers un beau tas de fumier à l’ancienne et on arrive au «Stöcklichrütz», 1’247 mètres. Superbe vue sur le lac de Zurich. Passage du «Teufelsbrücke», pont en pierre construit en 1669. Ensuite, découverte du monastère bénédictin dont l’origine remonte au 9ème siècle.

Le 12 août reprise de l’aventure, après la visite de la bibliothèque de l’Abbaye d’Einsiedeln, avec des Bibles écrites avant l’an 1’000. Le lendemain nous participons à la messe à 06h15 puis reprenons la marche en passant par le haut-marais de Rothenthurm. La plupart du temps il y a peu de monde le long du sentier nº 3. Exception à Raten avec le «Panoramaweg Aegerital»: beaucoup de visiteurs profitent de la vue. Nous sommes impressionnés par les très belles places de pique-nique que nous voyons le long de tout le sentier, avec bancs, eau, bois: tout ce qu’il faut pour une bonne grillade. Découverte de Unterägeri, avec jet d’eau sur le lac. Lundi 14 août nous marchons jusqu’à Zoug après un magnifique lever du jour sur le lac Aegerisee. On a vu plusieurs fois des biches, et on passe à travers des troupeaux de vaches. Superbe arrivée sur Zoug, son lac, son jet d’eau. Achat d’une bonne «Kirschtorte» et retour en train à domicile avant la prochaine étape.

29 septembre, visite de la «Zytturm» avant de profiter du splendide coucher de soleil sur le lac de Zoug. Le lendemain marche jusqu’à Lucerne. Le sentier nº3 est très bien dessiné: on est la plupart du temps en pleine nature, et on profite de vues splendides. Nous avons fait des découvertes culinaires tout au long du parcours (à disposition pour fournir quelques conseils: mailto:pierre.andre.lechot@gmail.com). 12ème étape jusqu’à Malters: nous profitons des couleurs de l’automne sur le Sonnenberg. Les prochaines étapes sont en altitude: on laisse passer l’hiver avant de poursuivre.

Jeudi 10 mai 2018 reprise du sentier nº3, sous la pluie, de Malters à Wolhusen, avec de magnifiques fleurs le long du parcours. Passage vers la «Wallfahrtskirche» à Werthenstein. Nous avons écrit sur notre blog: «Madame et Monsieur apprécient de pouvoir visiter ces lieux dédiés à la prière, à l’écoute, à l’expression de la foi. On observe, on profite du silence, on admire… et on exprime de la reconnaissance à Dieu pour chaque moment de paix.» Vendredi, splendide étape avec 1’350 mètres de dénivelé positif jusqu’au Napf. Biches, piles de bois, passages escarpés. La description du Chemin panorama alpin souligne avec raison la splendeur de la montée entre Menzberg et le Napf: inoubliable. Et super accueil à l’hôtel: il y avait une erreur de date pour la réservation, mais ils nous ont trouvé une toute petite chambre au bout d’un couloir: merci! Coucher de soleil majestueux. Et le lendemain magnifique lever de soleil, avant la descente sur Lüderenalp (après un coup d’oeil à l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau). A l’arrivée, repos sur le plus long banc du monde taillé dans une seule pièce de bois.

Nous repartons pour 3 étapes le 1er juin. Première et dernière fois où il n’est pas possible de rejoindre le départ en transports publics (pas de bus en semaine): un taxi nous conduit de la gare de Langnau à Lüderenalp. Magnifique étape sur les hauteurs en Emmental, avec le privilège d’admirer un arbre qui a 350 ans et 4 mètres 90 de circonférence. On se régale de fraises des bois, et on admire de magnifiques décorations sur une maison. Au fond de la vallée nous croisons l’itinéraire nº 2, et nous poursuivons notre traversée actuelle de l’est à l’ouest. Nuit à Moosegg puis départ pour Münsingen. Nous rencontrons un couple qui suite le même itinéraire en étant partis de Genève. A Münsingen nous sommes impressionnés par les personnes qui se baignent dans l’Aare, se jouant de forts courants d’eau. Nous découvrons la plus ancienne auberge du canton (1371). Dimanche 3 juin nous marchons jusqu’à Rüeggisberg, avec de magnifiques vues sur les Alpes. Le sentier passe par le Belpberg pour rejoindre Toffen (on ne fait pas le tour de la montagne, on monte et on descend). Passage vers une plantation qui sert à la confection de célèbres bonbons suisses.

19ème étape le 6 juillet. Visite des ruines du monastère de Rüeggisberg, sous la pluie. Passage par Schwarzenburg, centre de la région préalpine de Gantrisch. Montée vers le Guggershorn, splendide point de vue qu’il faut mériter. Nuit à Guggisberg (avec coucher de soleil depuis le fameux Guggershorn, 1’283 mètres, puis lever de soleil depuis le Schwendelberg, 1’296 mètres). Nous descendons ensuite sur Zollhaus avant de monter en direction du Lac Noir (Schwarzee). On déguste fraises et myrtilles dans la forêt, puis on se baigne dans le Lac Noir. Le lendemain, visite de la «grotte de reconnaissance», puis montée au col d’Euschelspass avant de redescendre sur Jaun. Magnifiques métairies, splendides fleurs des Alpes, grand ciel bleu: que du bonheur (et de la montée). On commence à dire «bonjour» plutôt que «Grüezi» en croisant des promeneurs. Le 27 juillet nous prenons le temps de découvrir Jaun (Bellegarde en français), les ruines de son château-fort, et sa fameuse cascade. Le soir, nous admirons l’éclipse totale de lune, et le lendemain nous partons pour Charmey puis pour Gruyères, en passant par les gorges de la Jogne. 580 mètres de dénivelé positif et 800 mètres de descente, que de contrastes, avec des tunnels, des passerelles, des escaliers. Arrivée à Gruyères en passant par «Le Pont qui Branle», et dégustation d’une bonne meringue avec la fameuse double crème!

Etape 23 le 10 août: Gruyères - Les Paccots, en passant par Plan-Françey et en admirant de plus en plus près le Moléson. On continue à découvrir de nouvelles formes de barrières, avec des systèmes mécaniques ingénieux pour permettre le passage de personnes à pied ou à cheval. Téléphérique pour admirer la vue depuis le sommet du Moléson, et profiter de belles images - départ de parapentes - et de beaux sons - un groupe chante du Yodel. Puis on entend un «bélier hydraulique» et on lit la description intéressante de son fonctionnement sur un panneau. Découverte des Paccots et du Lac des Joncs, avec ses végétaux et ses crapauds. Départ le 11 août pour Corseaux sur Vevey, avec 1’300 mètres de dénivelé négatif et 680 positif. Splendide haut-marais: la réserve naturelle des Tenasses. Vue magnifique sur les Dents du Midi, puis descente abrupte sur Blonay. La suite du parcours longera le Léman (en montant tout de même de temps à autre dans les vignes et sur les reliefs). Le sentier passe plusieurs fois sous l’autoroute, impressionnant.

Samedi 18 août marche jusqu’à Lausanne Ouchy à travers les vignobles de Lavaux. Superbes vues sur le lac, et magnifique bâtiment d’Eglise gothique à Saint-Saphorin. A Cully, on s’émerveille devant un arbre qui a été planté en 1798. Superbes passages juste à côté du lac. Arrivée à Lausanne filmée par un hélicoptère (à moins qu’il n’aie fixé l’objectif sur le triathlon des 18 et 19 août).

Nous poursuivons le 1er septembre, de Lausanne à Morges. Pique-nique près de l’Ile aux oiseaux juste après avoir traversé la Venoge. A Morges, nous profitons du «Livre sur les quais», avec visite du Château, puis coucher de soleil. Le lendemain, après le lever de soleil sur le lac, découverte du magnifique «Sentier de la truite». On chemine un temps sur le sentier «Sur les pas des huguenots». Passage par St-Prex puis arrivée à Aubonne.

Aubonne - Nyon, 30 kilomètres, le 22 septembre, en pleines vendanges. Passage vers un groupe d’arbres incroyable qu’on voit depuis l’autoroute, juste avant la sortie sur Rolle (en direction de Genève); Monsieur l’appelle «arbre trinitaire»… Magnifiques panoramas jusqu’à Begnins, puis découverte du fameux «Sentier des Toblerones». Ensuite, on traverse un golf (avec invitation à faire attention aux balles et à ne pas en ramasser), puis c’est l’arrivée à Nyon.

Le 5 octobre nous découvrons la ville de Nyon, ses ruines antiques, son village de pêcheurs, ses beaux bâtiments. Départ ensuite pour Chavannes-de-Bogis. Visite d’un magnifique bâtiment d’Eglise à Crans-près-Céligny, puis passage vers l’impressionnant Institut Oecuménique - Château de Bossey. Nous avons choisi de passer la nuit à Divonne avant de poursuivre. Le 6 octobre nous voyons les premiers départs des Championnats Romands d’aviron, puis nous terminons notre marche en direction de Genève, avec une petite étape intermédiaire à Versoix. Passage par Chavannes-des-Bois, puis nous longeons la Versoix avant de traverser plusieurs bois en direction du lac Léman. Nous faisons halte à Versoix, pour pouvoir arriver à Genève dimanche matin le 7 octobre, et participer à un culte, afin d’exprimer notre vive reconnaissance pour cette magnifique traversée de la Suisse à pied. Départ à 06h30, par un temps couvert; nous marchons de nuit mais l’éclairage public nous aide. On arrive vers 09h00 à Genève. Deux évènements sont prévus à 09h30: le départ des 20 kilomètres de Genève pour 2’200 participant.e.s, et le début du culte dans une Eglise pas loin de la gare (avec moins de participant.e.s mais beaucoup de motivation également).

Merci à toute l’équipe de SuisseMobile pour ce sentier magnifiquement découpé et présenté. Avec la carte et les indications sur le site www.schweizmobil.ch et l’application SwissMobile sur téléphone portable, cette traversée de la Suisse est un grand régal et un privilège. Plus d’informations sont disponibles sur notre blog https://traverserlasuisse.wordpress.com/

Ruth et Pierre-André Léchot

The travel report lies on:

Alpine Panorama Trail route-03
Alpine Panorama Trail
Rorschach–Genève
To route